> Actualité > « Le Président Jovenel Moïse reste et demeure un inculpé » dans le dossier de (...)

Haïti-Présidence

« Le Président Jovenel Moïse reste et demeure un inculpé » dans le dossier de l’UCREF selon Me Jean Danton Léger

Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger, a tenu une conférence de presse hier au Parquet

Publié le vendredi 10 février 2017

« Le Président Jovenel Moise reste et demeure un inculpé tant qu’un tribunal ne l’aura pas déclaré non-coupable dans le dossier de l’UCREF », a déclaré le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger dans le cadre d’une conférence de presse donnée hier au Parquet.

Il a apporté des précisions sur le réquisitoire supplétif transmis au Cabinet d’instruction dans l’affaire UCREF/Jovenel Moise, dans lequel le Parquet réclame l’audition de plusieurs personnes, dont l’épouse de M. Moise et les 2 citoyens qui se sont portés parties civiles dans le dossier (Jean-Charles Moise et Ernest Bolivar).

Le Chef du Parquet a par ailleurs fourni des explications supplémentaires sur l’arrestation dimanche dernier de plusieurs mineurs à Kaliko Beach. Il déclare avoir ordonné l’arrestation du propriétaire de la plage pour obstruction à la justice.

Démission d’Enex Jean-Charles et Consultations autour du prochain Premier Ministre

Le Président du Sénat, Youri Latortue, déclare que les consultations formelles sur le choix du prochain premier ministre ne peuvent pas encore démarrer du fait que le Parlement n’a pas encore reçu copie de la lettre de démission du Premier Ministre Enex Jean-Charles et de son gouvernement. Il fait état d’une rencontre entre lui, le président de la Chambre Basse, Cholzer Chancy, et le Président Jovenel Moïse, sur le profil de la personnalité qui devrait être le prochain Premier Ministre.

Il précise également qu’Enex Jean Charles lui aurait personnellement fait savoir qu’il devait démissionner de son poste hier, pour faciliter le chef de l’Etat dans le choix de son remplaçant.

Moïse Jean-Charles ne reconnait toujours pas la nouvelle administration

Le secrétaire général de la Plateforme Pitit Dessalines, Jean-Charles Moïse, continue de dénoncer les résultats définitifs des élections du 20 novembre. Il critique d’autre part le désordre constaté dans le protocole et l’organisation de la cérémonie de prestation de serment de Jovenel Moïse mardi dernier.

Bisbille à Pitit Desalin ?

Concernant les dissensions au sein de son parti, Jean-Charles Moise soutient que celle-ci reste unie. Selon lui, des 23 signataires de l’Acte constitutif de la plateforme, seulement deux ont abandonné, en l’occurrence Frantz Perpignant et Volcy Assad. Ce que démentent ces derniers qui demandent d’ailleurs à M. Moise de cesser d’utiliser le nom et la devise de la plateforme à des fins personnelles. HI/JMD/RK