> Actualité > Décès au Honduras de Joseph-Michel François, principal auteur du coup d’Etat (...)

Haïti-FAD’H

Décès au Honduras de Joseph-Michel François, principal auteur du coup d’Etat sanglant contre Jean-Bertrand Aristide en 1991

Publié le mercredi 22 février 2017

Le lieutenant-colonel Joseph Michel François (60 ans) est mort lundi soir (20 février) dans un hôpital du Honduras où il avait été transporté d’urgence après un bref malaise. Il aurait rendu l’âme suite à un arrêt cardiaque, selon des sources citant certains de ses proches.

Joseph-Michel François, alors au grade de major, fut l’un des principaux auteurs du coup d’Etat du 30 septembre 1991 contre le président Jean-Bertrand Aristide démocratiquement élu le 16 décembre 1990.

Pour réussir l’opération, les militaires avaient dû abattre plusieurs milliers de citoyens (environ 5.000, selon les partisans d’Aristide) qui manifestaient contre le renversement du gouvernement constitutionnel, notamment à Port-au-Prince.

A l’instar de son supérieur hiérarchique, le lieutenant-général Raoul Cédras, et de plusieurs de ses collègues de l’armée, Joseph-Michel François devait prendre le chemin de l’exil en septembre 1994 au lendemain du débarquement d’une force multinationale conduite par les Etats-Unis. Le président Aristide allait revenir au pouvoir le 15 octobre 1994, accompagné du secrétaire d’Etat américain d’alors, Warren Christopher.

De nombreux co-auteurs du coup d’Etat de 1991, dont le général Philippe Biamby, sont décédés dans diverses circonstances. Le principal bénéficiaire du coup, le lieutenant-général Raoul Cédras, se trouverait jusqu’à présent au Panama où il avait trouvé refuge à son départ d’Haïti.

Aucune information n’est disponible concernant les dispositions prises en vue des funérailles du lieutenant-colonel Joseph-Michel François. [jmd/RK]