> Actualité > Jovenel Moïse appelle au calme dans le secteur ouvrier

Haïti-Actualités

Jovenel Moïse appelle au calme dans le secteur ouvrier

Le Président préconise le dialogue et la négociation dans le dossier des salaires

Publié le vendredi 26 mai 2017

De retour de l’étranger, le Chef de l’Etat, Jovenel Moïse, appelle au calme dans le secteur ouvrier et préconise le dialogue et la négociation dans le dossier des salaires. Il souhaite que le Conseil supérieur des salaires joue sa partition tout en promettant des mesures d’accompagnement pour le secteur ouvrier.

Le Président du Sénat, Youri Latortue, estime que l’augmentation des prix des produits pétroliers s’est faite légalement et que personne ne devrait politiser le dossier. Sur la question des salaires dans le secteur de la sous-traitance, il appelle le Conseil supérieur des salaires à statuer au plus vite sur la question comme le prévoit la loi.

Par ailleurs la mobilisation des ouvriers du secteur textile s’est poursuivit en marge de la visite à la SONAPI du ministre des affaires sociales, Roosevelt Bellevue, et du sénateur de l’Ouest et président de la Commission des affaires sociales du Sénat, Antonio Cheramy.

Les autres crises en cours...

À l’OAVCT des employés continuent d’exiger le départ de leur Directeur Général pour malversation et incompétence.

La plateforme d’enseignants regroupant, entre autres, l’UNNOEH, le GIEL et le CONEH, annonce la poursuite de la grève des enseignants jusqu’à la satisfaction de leurs principales revendications.

Le Sénateur du PHTK Jacques Sauveur Jean, menace de se retirer du PHTK et de fonder son propre parti en protestation contre l’impossibilité pour lui de rencontrer le Président Jovenel Moise et la mauvaise façon dont, selon lui, ce dernier dirige le pays. Il dénonce notamment la récente augmentation des prix des produits pétroliers.

Le secrétaire d’Etat à la sécurité publique Ronsard St-Cyr, renseigne sur le riz déversé à Tabarre et les dispositions prises en vue d’empêcher que la population le consomme. Il donne aussi des garanties sur les mesures de sécurité qui seront prises de concert avec la police en vue de permettre à la population de vaquer librement à ses occupations. HI/JMD/RK