> Actualité > Crises Sectorielles : Entre ébauche de solution et remobilisation

Haïti-Social

Crises Sectorielles : Entre ébauche de solution et remobilisation

Alors que la situation semblait se calmer à l’OAVCT, les ouvriers du textile relançaient leur mobilisation de plus belle...

Publié le mardi 27 juin 2017

Des ouvriers du secteur textile ont organisé ce lundi 26 juin 2017, une marche pacifique dans les rues de Port-au-Prince pour réclamer une fois de plus, un salaire minimum de 800 gourdes, et des accompagnements sociaux. Ils continuent de dénoncer le gouvernement Moïse/Lafontant pour avoir fait de fausses promesses dans le dossier de la subvention des produits de première nécessité et du transport.

Lors de son passage éclair à la marche, le dirigeant de la plateforme Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles se dit prêt à accompagner les ouvriers afin de forcer le gouvernement à satisfaire leurs revendications. Il souhaite également de meilleures conditions de travail en faveur les ouvriers du secteur de la sous-traitance.

Les membres du syndicat de l’Office d’Assurance Véhicules Contre Tiers (OAVCT) et quelques employés, saluent la décision de l’exécutif d’éjecter Elie Blaise de son poste, mais contestent la nomination par le Président Jovenel Moïse de la commission technique de restructuration.

Selon ces membres, cette décision a été prise sans l’aval des employés.

Par ailleurs le porte-parole du syndicat des employés de l’OAVCT, Jean Roody St-Juste et ses collègues pointent du doigt le pouvoir en place qui, aurait nommé la commission technique de restructuration afin de privatiser l’OAVCT.

Plusieurs directeurs d’écoles privées sont passés aux studios de Kiskeya ce lundi 26 juin 2017, pour exiger du Ministère de l’Education Nationale la validation des fiches d’élèves afin que ces derniers puissent participer aux examens officiels.

Ils menacent autrement de bloquer les examens d’Etat, si rien n’est fait par le ministre Pierre Josué Agénor Cadet. HI/JMD/RK