> Actualité > La mobilisation des ouvriers du textile prévue ce lundi n’a pas eu (...)

Haïti-Salaire Minimum

La mobilisation des ouvriers du textile prévue ce lundi n’a pas eu lieu

Certains des ouvriers ont repris le travail tandis que d’autres étaient restés devant le siège de la SONAPI

Publié le mardi 1er août 2017

La mobilisation prévue par les ouvriers du secteur du textile ce lundi 31 juillet 2017 pour exiger un salaire minimum de 800 gourdes n’a pas eu lieu, selon le porte-parole du syndicat Plasit-Bo, Télémarque Pierre.

Certains des ouvriers ont repris le travail tandis que d’autres étaient restés devant le siège de la SONAPI. Les patrons ont pris des dispositions et exercé des pressions pour empêcher que les ouvriers manifestent, indique le syndicaliste.

Les porte-parole de Plasit-Bo et de Batay Ouvriye, respectivement Télémarque Pierre et Yannick Etienne annoncent la poursuite de la mobilisation jusqu’à la satisfaction des revendications en faveur d’un salaire minimum de 800 gourdes et des avantages sociaux.

Le Député de Mirebalais, Abel Descollines, se positionne contre le salaire minimum de 350 gdes. Il appelle les ouvriers à la poursuite de la mobilisation jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Allant dans le même sens, le président de la Commission des affaires sociales et du travail au Sénat, Antonio Cheramy, rappelle que le Conseil Supérieur des Salaires (CSS) avait déjà proposé en avril dernier un salaire minimum de 350 gourdes alors qu’à ce moment là le taux d’inflation n’était que de 14%.

En ce qui concerne la rentrée scolaire, Antonio Cheramy sollicite déjà un 14ème mois de salaire en faveur des employés de l’administration publique. HI/JMD/RK