> Actualité > Le premier ministre succède provisoirement au ministre révoqué des Affaires (...)

Haiti-Corruption

Le premier ministre succède provisoirement au ministre révoqué des Affaires sociales

Des voix s’élèvent pour exiger la poursuite de l’enquête sur le dossier des kits scolaires

Publié le jeudi 31 août 2017

Le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, s’est installé mercredi comme ministre a.i des Affaires sociales et du Travail, en remplacement du ministre destitué Roosevelt Bellevue.

Dans son discours de circonstance, il s’est engagé à travailler afin que ce ministère devienne un chantier prioritaire. Il promet de lutter contre la corruption au niveau de ce Ministère.

L’un des porte- parole de la présidence, Avenide Joseph, annonce la poursuite de l’enquête en vue d’identifier les ministres impliqués dans le dossier de surévaluation du coût des kits scolaires gouvernementaux.

Dans une interview accordée hier à Radio Kiskeya, il a réitéré l’engagement du Président Jovenel Moise en vue de combattre la corruption.

Le président de la Commission des affaires sociales du sénat, Antonio Cheramy, estime que le ministre Roosevelt Bellevue devrait avoir des complices dans le dossier dit des kits scolaires, car il ne pouvait effectuer seul ses démarches. Il fait état de quatre (4) ministres qui y seraient impliqués, d’après les informations qu’il dit avoir recueillies. Il pointe du doigt les ministres de l’Education nationale, de la Planification et de l’Intérieur.

Il appelle la justice à mettre l’action publique en mouvement contre toutes les personnes impliquées dans ce dossier.

Le porte-parole du parti politique « Alternative Socialiste » (ASO), le Dr Jean Hénold Buteau, et l’un des membres du directoire du parti, Stéphane Jean, se disent étonnés de la décision du chef de l’Etat de révoquer le ministre des Affaires sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue, sans présenter à la population un rapport d’enquête dans le cadre du dossier.

Le président du Syndicat des employés du ministère des Affaires Sociales et du Travail (SEMAST), Ernst Thélémarque, souhaite la poursuite de l’enquête en vue d’appréhender les coupables. Selon lui, cette situation survient parce que l’ex ministre des affaires sociales, Roosevelt Bellevue n’avait pas suivi les recommandations qui lui avaient été faites par le syndicat.

Sur un autre plan, Mr Ernst Thélémarque souhaite également que le ministre a-i des Affaires sociales, Jack Guy Lafontant, lutte contre la corruption existant dans cette institution. Il exige des promotions et des cartes de débit. [jmd/yd/RK]