> Actualité > Les sénateurs du Sud et du Centre Jean Mary Salomon et Willot Joseph, (...)

Haiti-Parlement-Budget

Les sénateurs du Sud et du Centre Jean Mary Salomon et Willot Joseph, partent en guerre contre le projet de budget 2017-2018

Publié le jeudi 31 août 2017

Le vice-président du Sénat, Jean Mary Junior Salomon (Sud), dénonce une rencontre qui se serait tenue le mardi 29 Août entre le président Jovenel Moise et un groupe de 14 sénateurs, afin que le Sénat puisse voter le projet de budget 2017-2018 dans le même sens que la Chambre basse.

Il estime que le budget ne devrait pas être voté dans les mêmes termes au Sénat compte tenu des augmentations injustifiées de taxes qu’il comporte dans un pays où la population est déjà en pleine détresse.

Le deuxième secrétaire du sénat, Willot Joseph, confirme avoir participé à la rencontre avec le chef de l’Etat au sujet du vote du budget 2017-2018 de la même façon que la chambre basse. Il dit avoir quitté la rencontre pour éviter de discuter avec le chef de l’Etat, concernant leurs désaccords au projet de loi des finances.

Il appelle les associations des Maires, des CASECs et des ASECs à poursuivre leur lutte jusqu’à ce qu’elles trouvent leur part du gâteau dans le budget.

Les deux parlementaires sont intervenus sur d’autres points de l’actualité.

Sur la révocation du ministre des Affaires sociales, Roosevelt Bellevue, Jean Mary Salomon estime qu’il s’agit d’une manœuvre destinée à détourner l’attention de la population sur les augmentations de taxes contenues dans le projet de budget.

Il qualifie par ailleurs de « démagogique », la propagande faite autour de la caravane du changement. Selon lui, l’exécutif a menti sur les 22 kilomètres de routes asphaltées dans le Sud, à l’occasion du passage de la caravane présidentielle dite du changement.

Il critique les parlementaires du département du sud, qui, selon lui, n’ont pris aucune décision en vue de dénoncer la caravane. Il sollicite la formation d’une commission d’enquête sur l’utilisation des fonds d’urgence. Il appelle la population à se réveiller.

Intervenant lui aussi au sujet de la caravane, le sénateur du Centre Willot Joseph a déclaré que le Président Jovenel Moise joue à la fois les rôles de sénateur, de député, de maire, d’ASEC et de CASEC dans la caravane du changement. Selon lui, Jovenel Moise ne s’est jamais prononcé sur les objectifs de la caravane. Il désapprouve aussi le fait que ce dernier se promène constamment en hélicoptère, un moyen de transport qu’il juge particulièrement fragile. [jmd/yd/RK]