> Actualité > Revendications et protestations toujours en hausse

Haiti-Social

Revendications et protestations toujours en hausse

Publié le vendredi 1er septembre 2017

- Sit-in jeudi devant le parlement du Forum Démocratique Populaire (FODEP), contre le budget 2017-2018 voté à la Chambre basse. Les protestataires qualifient le budget d’ « Anti-peuple ».

- Des dizaines de membres de la Coalition pour la Libération des Militants du PHTK (KOLIM), ont manifesté jeudi dans les rues de Port-au-Prince, pour exiger du gouvernement Moise/Lafontant le respect de ses promesses vis-à-vis d’eux. Les protestataires ont réclamé la démission du Premier Ministre, Jack Guy Lafontant.

- Le syndicat du personnel du Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, annonce la levée de la grève lancée depuis le commencement de la semaine dernière, pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Le secrétaire exécutif du syndicat, Jacquelin Lirisemond, dénonce le comportement du ministre de l’Education Nationale, qui, selon lui n’a rien fait pour améliorer les conditions de travail des employés. Il annonce une nouvelle forme de la mobilisation, en vue de faire passer les revendications des employés.

- Les employés révoqués de l’Office d’assurance véhicules contre-tiers (OAVCT), ont organisé un sit-in jeudi devant le siège du Ministère de l’Economie et des Finances, pour exiger leur réintégration au sein de l’institution.

Les protestataires ont pointé du doigt le président de la Commission provisoire de gestion de l’OAVCT, Wolf Dubic, et l’ancien ministre Wilson Laleau.

- L’Organisation Conséquente des Femmes pour l’Emancipation et le Développement d’Haïti (OCFEDH), regroupant pour la plupart des marchandes de la commune de Pétion-ville, dénonce les brutalités dont ces dernières continuent d’être victimes de la part des individus armés opérant pour le compte du Maire de Pétion-Ville, Dominique Saint-Roc.

La secrétaire générale de l’organisation, Marie France Jean, réclame en ce sens justice et réparation en faveur d’un bouquiniste, Derilus Oril, dit Michel, tué le 13 juillet dernier lors d’un raid des individus précités contre les petits commerçants de Pétion-Ville.