> Actualité > Poursuite de la mobilisation anti-gouvernementale

Haiti-Politique

Poursuite de la mobilisation anti-gouvernementale

Publié le lundi 16 octobre 2017

Nouvelle manifestation dimanche à Port-au-Prince de l’opposition plurielle à Tèt Kale No 2. Comme à l’ordinaire, la PNH a interdit l’accès des manifestants à l’aire du Palais National. Aucun incident majeur n’a été enregistré.

- Des responsables et des militants politiques présents, dont Schiller Louidor et le député Printemps Bélizaire de Fanmi Lavalas, ont réaffirmé leur ferme détermination à renverser Jovenel Moise. Ils s’en sont pris à Rosemond Jean de la CONASOVIC pour ses menaces relatives à l’utilisation des anciens militaires dans la répression qu’il prône contre l’opposition.

- Une nouvelle manifestation demain 17 octobre, à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat de l’Empereur Jean Jacques Dessalines.

- Une importante manifestation de l’opposition s’était également déroulée samedi aux Cayes (Sud). Le leader de la Plateforme Pitit Dessalines, Jean-Charles Moise, dénonce la dispersion brutale des manifestants par la police.

- Le sénateur des Nippes, Nènel Cassy, et l’ancien sénateur du Nord-Est Jean-Baptiste Bien-Aimé, expriment leur préoccupation par rapport à la dégradation de la situation économique et politique.

- Dissension au sein de la Plateforme VERITE au sujet de l’attitude à adopter face au pourvoir : René Momplaisir de l’organisation « Sektè Popilè », qui en fait partie, annonce que la majorité des membres de la plateforme décide de soutenir la mobilisation populaire tandis que les dirigeants Luc Fleurinord, Joanas et Jean Gué, auraient opté pour la défense de l’équipe Jovenel Moise/Guy Lafontant. [jmd/RK]