> Actualité > Le CSPN pratiquement muet au Sénat sur les 7 mercenaires étrangers

Haïti-CSPN-Parlement

Le CSPN pratiquement muet au Sénat sur les 7 mercenaires étrangers

Publié le mercredi 27 février 2019

Les membres du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) ont répondu le mardi 26 février à l’invitation de la Commission sécurité, justice et défense nationale du Sénat autour du mystérieux dossier des sept mercenaires étrangers appréhendés le 17 février et libérés le surlendemain, dans des conditions non encore élucidées.

La commission n’a pas été convaincue des explications fournies par les autorités, a fait savoir son président, le sénateur Jean Renel Sénatus. Il dénonce le refus des autorités, et notamment du chef de la police, de fournir des précisions sur ce qui s’est passé exactement. Evoquant les pouvoirs de rétorsion du Sénat contre des fonctionnaires dont il a ratifié constitutionnellement le choix, Sénatus, visiblement contrarié, annonce le transfert du dossier par-devant l’assemblée des sénateurs.

Le président de la Commission précise que l’unique information dont celle-ci a pu bénéficier concerne l’arrivée des mercenaires dans la matinée du dimanche 17 février à bord de leur propre moyen de transport aérien. Ils ne sont pas passés par le Service normal de l’immigration haïtienne.

Le premier ministre, le chef de la police et d’autres membres du CSPN ont fui les journalistes à leur sortie du Sénat. [jmd/Yanique Desamours/RK]