> Actualité > Le RNDDH dénonce la libération du chauffeur et interprète des 7 mercenaires (...)

Haiti-Justice

Le RNDDH dénonce la libération du chauffeur et interprète des 7 mercenaires étrangers

Publié le vendredi 1er mars 2019

Le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) Pierre Espérance, critique la décision du juge Petit Papa Osner d’ordonner la libération d’Estera Mickael dès sa première audition, dans le cadre du dossier des sept (7) mercenaires étrangers arrêtés en Haïti le 17 février dernier.

Le juge a banalisé le dossier en libérant ce chauffeur, estime le défenseur des droits humains, qui fait état d’un lien entre le prévenu et le président Jovenel Moise, ainsi que des proches de l’ex-président Michel Martelly.

La justice devrait utiliser Michael Estera pour obtenir des informations sur le dossier, précise-t-il.

Sur un autre plan, le directeur exécutif du RNDDH critique la séance réalisée par la Commission justice et sécurité du Sénat avec le CSPN sur le dossier des mercenaires. Cette séance, dit-il, a été une mascarade. Il parle de l’éventuelle implication de certains parlementaires dans le dossier.

Les sénateurs devraient interpeller et révoquer le ministre de la justice Jean Roudy Aly, pour prouver à la nation qu’ils effectuent leur travail, au lieu d’appuyer les actions de l’Exécutif.

Cette législature est un mal pour le pays, estime Pierre Esperance, qui promet de publier les noms des proches du pouvoir impliqués dans ce dossier.