> Actualité > POINT DE L’ACTUALITE 27-28 JUIN 2020

POINT DE L’ACTUALITE 27-28 JUIN 2020

Publié le mercredi 1er juillet 2020

*ASSASSINAT SAMEDI, EN LEUR RÉSIDENCE À DELMAS 75, D’UN HAUT CADRE DE LA BRH, NORVELLA BELLAMY, ET DE SON EPOUSE, DAPHNEE FILS-AIME..

*NOUVEL ASSASSINAT SPECTACULAIRE AUX GONAIVES, CELUI, SAMEDI DERNIER, DE L’ANIMATEUR BIEN CONNU DE LA VILLE « DJ KABWA »

*DÉCOUVERTE VENDREDI DERNIER À TABARRE DES CORPS CALCINÉS DE 2 JEUNES DANSEURS.

La police a découvert vendredi, les cadavres calcinés des jeunes danseurs, Nancy Dorléans et Sébastien Petit, qui étaient portés disparus depuis le mardi 23 juin.
Les deux jeunes devaient participer à une répétition au restaurant Le Villate, pour préparer un spectacle Live de l’artiste Mystie Jean le jeudi 2 juillet.

Neissa Saint-Louis, la sœur de Nancy Dorleans, l’une des victimes, informe que Mystie Jean ne répond plus aux appels de la famille voulant s’enquérir des circonstances entourant le décès de Nancy et de son ami Sébastien Petit.

- Nous avons tenté en vain de recueillir les réactions de Mystie Jean mais l’artiste ne répond pas aux appels. Elle a informé, via le réseau social Facebook, qu’elle partage la douleur des proches des disparus et souhaite que la justice fasse œuvre qui vaille.
Elle a aussi annoncé le report du spectacle Live qui était prévu pour le jeudi 2 juillet.

*FUNÉRAILLES SAMEDI DERNIER À L’ACADEMIE DE POLICE, À FRÈRES, DU COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE CARMEL FLORENT DÉCÉDÉ LE 31 MAI DERNIER À PORT-AU-PRINCE.

Les funérailles du commissaire divisionnaire Carmel Florent, décédé le 31 mai dernier à 60 ans et responsable de la direction centrale de la police routière (DCPJ) jusqu’à sa mort, ont été chantées le samedi 27 juin dernier, à l’académie de police, sur la route de Frères.

Le directeur général a.i de la PNH, Rameau Normil, et l’inspecteur général en chef, Hervé Julien, n’ont pas participé à la cérémonie. L’ancien directeur général Mario Andrésol et l’ancien inspecteur général en chef de la PNH, Ralph Stanley Jean-Brice, y étaient.

Dans son discours de circonstance, le directeur central de la police administrative, l’inspecteur général Mario Aubergiste, a présenté le défunt comme un rude travailleur qui a fait honneur à l’institution policière. Il a été pendant 7 ans le responsable de la brigade d’intervention motorisée BIM avant son transfert à la DCPR.

Le commissaire divisionnaire Carmel Florent était un homme intègre et sage, a dit Mario Aubergiste ajoutant que sa mort est une grande perte pour l’institution.

- Pour sa part, l’un des proches collaborateurs du défunt, le commissaire principal Frantz Dimanche, a salué le départ d’un policier discipliné, un militaire intègre qui, dit-il, était toujours à l’écoute des autres.

Frantz Dimanche, qui assure l’intérim au Service de la circulation, informe avoir beaucoup appris de Carmel Florent durant les années passées à ses côtés.

- L’une des filles du défunt, Rose Carmy Florent, a fait savoir que son père était un policier intègre attaché aux principes. Il nous a toujours appris à être positifs, a-t-elle indiqué.

- Le premier ministre de facto, Joseph Jouthe avait fait le déplacement pour saluer la famille lors de l’exposition. Parmi les autres personnalités qui avaient assisté à la cérémonie, citons le directeur exécutif du réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre Espérance et l’ancien député de Tabarre, Caleb Desrameaux. Florent Carmel a été inhumé à Saut d’eau.

*LES RAPPORTS DU RNDDH ET DE FJKL SUR LES DERNIERS MASSACRES PERPÉTRÉS PAR LES GANGS À PORT-AU-PRINCE PROUVENT QUE CES DERNIERS BÉNÉFICIENT DU SOUTIEN DU POUVOIR, SELON L’AVOCAT ET DÉFENSEUR DES PRISONNIERS POLITIQUES, MARC-ANTOINE MAISONNEUVE.

L’avocat Marc-Antoine Maisonneuve, soutient que les rapports des organisations de droits humains RNDDH et FJKL soulignent clairement que c’est le président Jovenel Moïse et ses acolytes qui dirigent les groupes armés du pays.

Dans une interview samedi à Radio Kiskeya, Marc Antoine Maisonneuve a dénoncé l’officialisation des groupes armés. Il en a profité pour dénoncer le décret relatif à la carte d’identification nationale unique et l’attitude des autorités qui cherchent à contraindre les citoyens à se doter de la carte DERMALOG.

*LA CONFÉDÉRATION NATIONALE DES ÉDUCATEURS HAITIENS (CNEH) ET L’UNION NATIONALE DES NORMALIENS ET DES ÉDUCATEURS HAITIENS (UNNOEH) DÉSAPPROUVENT UNE FOIS DE PLUS LA GESTION DU SECTEUR ÉDUCATIF PAR LE GOUVERNEMENT, EN CETTE PÉRIODE DE CRISE DU NOUVEAU CORONAVIRUS.

La Confédération nationale des éducateurs haïtiens (CNEH) dénonce le pouvoir Tèt Kale qui, dit-il, travaille contre le système éducatif haïtien.

Dans une interview accordée samedi à Radio Kiskeya, la responsable de la CNEH, Mme Magalie Georges, soutient que le gouvernement n’accorde aucune importance à l’opinion de ceux qui ne partagent pas ses points de vue.

Elle dénonce également la gestion par le gouvernement de la crise du nouveau Coronavirus. Vu que les élèves ont perdu plusieurs mois de classe, à cause du Covid-19, il faut que les acteurs du système éducatif donnent leur point de vue sur le sujet, a-t-elle dit.

- Pour sa part, le coordonnateur général de l’Union Nationale des Normaliens et éducateurs Haïtiens (UNNOEH), Georges Wilbert Franck dénonce ce qu’il appelle les dérives du pouvoir en place.

Dans une interview accordée samedi à Radio Kiskeya, le syndicaliste dénonce la façon dont les autorités gèrent la crise, notamment en ce qui a trait aux activités éducatives.

*INCENDIE DES PHARMACIES DE LA RUE MGR GUILLOUX LE 17 JUIN DERNIER : LES PROPRIÉTAIRES N’AURAIENT RECU AUCUNE ASSISTANCE DE L’ÉTAT.

Des responsables de plusieurs pharmacies dont les locaux ont été incendiés le 17 juin dernier à la Rue Monseigneur Guilloux, informent qu’environ deux semaines après le sinistre ils n’ont reçu aucune visite des autorités, ne serait-ce que pour s’enquérir de l’origine de l’incendie.

Nous n’avons reçu aucune assistance et nous sommes obligés de nous débrouiller pour relancer nos activités, a indiqué Roudy Toussaint, l’un des propriétaires des pharmacies qui dit avoir enregistré une perte de plus de 3 millions de gourdes.

*COMMÉMORATION SAMEDI DERNIER AU BEL-AIR DE LA NOTRE-DAME DU PERPÉTUEL SECOURS.

Célébration le samedi 27 juin dernier de la Notre Dame du Perpétuel Secours au Bel-Air autour du thème : “Manman Marie, manman pèp ayisyen, pote nou sekou nan soufrans sa a.” Une messe a été célébrée à l’espace transitoire de la paroisse dans le quartier de Bel-Air.

Dans son homélie de circonstance, le célébrant principal, le père Anthony Jean-Baptiste, a souligné le contexte difficile dans lequel la Notre Dame du Perpétuel Secours est célébrée cette année, citant entre autres la crise du nouveau Coronavirus, l’insécurité, la vie chère et la faim.

Le curé de la paroisse Notre Dame de Fatima de Pernier invite les fidèles catholiques à exercer leur foi et à croire au pouvoir de Marie d’intercéder en leur faveur et de les aider à traverser cette période difficile.

*CONFLIT ENTRE ROSEMOND JEAN (ALLIÉ DU PHTK) ET L’EX-SÉNATEUR CARL MURAT CANTAVE : UN GROUPE D’ARTISTES DE FRÈRES DÉNONCENT AVOIR ÉTÉ INJUSTEMENT PRIS À PARTIE PAR L’ACTIVISTE DU POUVOIR ET DES HOMMES ARMÉS EN TENUE MILITAIRE QUI L’ACCOMPAGNAIENT.

Les membres du groupe musicale ALEZ, basé à Frères, commune de Pétion-Ville, démentent les allégations du responsable du FRONORDS, l’activiste Rosemond Jean qui les assimile à une association de malfaiteurs.

Il a fait ses déclarations uniquement parce que nous étions opposés à ses agissements, ont fait savoir ces jeunes qui affirment que Rosemond Jean s’était fait accompagner de plusieurs individus armés en treillis militaires dans le cadre d’un conflit l’opposant à l’ancien sénateur Carl Murat Cantave au sujet du droit de propriété sur un immeuble.

Le manager Abel Etienne et l’un des chanteurs du groupe, Papouche Dorvil, annoncent qu’ils vont intenter une action en justice contre Rosemond Jean pour diffamation et réclament des excuses publiques de la part de l’activiste.

- Pour sa part, Rosemond Jean dément avoir débarqué dans la zone à la tête d’un groupe d’hommes armés. Ce sont des amis du ministère de l’environnement qui passaient par là et qui ont voulu me porter secours, voyant que j’étais en difficulté, a-t-il dit.

Il affirme qu’à aucun moment, ils n’ont fait usage de leurs armes. Rosemond Jean informe avoir porté plainte dans le cadre de ce dossier.

- Par ailleurs, Rosemond Jean confirme avoir reçu l’invitation du parquet pour le mardi 30 juin dans le cadre du conflit l’opposant à l’ancien sénateur Carl Murat Cantave. Il parle de manœuvre de diversion de la part de l’ex-parlementaire qu’il dit avoir déjà cité au correctionnel dans le cadre de ce dossier.
[SALLE DES NOUVELLES/DODELEY ORELUS/MD]

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul