> Actualité > FAITS ET OPINIONS (Mercredi 8 décembre 2021)

Haiti-Actualités

FAITS ET OPINIONS (Mercredi 8 décembre 2021)

Publié le jeudi 9 décembre 2021

* Les réactions se sont multipliées moins de 24 heures après l’annonce de la décision du gouvernement de facto d’ajuster les prix des produits pétroliers à la pompe à partir de ce vendredi 10 décembre.

L’un des responsables du Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH), Duclos Bénissoit, regrette que le gouvernement n’ait pas signé un protocole d’accord avec les organisations évoluant dans le secteur en vue de rendre effective la subvention ciblée annoncée.

Cela aurait permis, dit-il, de conserver la structure des prix dans le secteur du transport en commun, malgré l’augmentation des prix des produits pétroliers, fait remarquer le syndicaliste.

* Pour sa part, le responsable de l’organisation dénommée FOSSA (Force Pour Sauver Haïti), Jacques Anderson Desroches, presse le gouvernement de faire en sorte que la subvention ciblée annoncée devienne une réalité dans le secteur du transport publique.

Il plaide en faveur de la mise en place d’une commission tripartite pour veiller au respect du décret du 9 mars 1995 sur l’ajustement des prix des produits pétroliers à la pompe en fonction de leur évolution sur le marché international.

* L’ancien sénateur de l’Ouest, Antonio Chéramy, dit Don Kato, est très critique envers le gouvernement de facto dirigé par le docteur Ariel Henry pour avoir augmenté les prix des produits pétroliers sur le marché alors que le pays fait face à une grave crise socio-économique.

Dans une interview mercredi à Radio Kiskeya, l’ex-parlementaire, a accusé le gouvernement de facto de continuer à piller les maigres ressources dont dispose le pays.

Tôt ou tard la population va réagir, prévient Antonio Chéramy.

* L’ancien député d’Aquin, Jean-Robert Bossé, est lui aussi très critique envers le gouvernement de facto pour avoir choisi de revoir à la hausse les prix des produits pétroliers alors que la population est en proie à toutes sortes de difficultés.

L’ex-parlementaire affirme que la population a été victime d’un complot orchestré par le PHTK et ses nouveaux alliés du SDP ainsi qu’une frange du secteur syndical évoluant dans le transport en commun.

* Plusieurs citoyens se présentant comme des employés de la compagnie de transport scolaire DIGNITE, arborant des T-Shirt de l’institution, ont organisé mercredi un mouvement de protestation pour exiger le paiement de 21 mois d’arriérés de salaire.

Les protestataires avaient érigé des barricades de pneus enflammés sur la chaussée, entre autres à Bois Verna et à l’Avenue Charles Sumner, non loin des ministères de l’économie et des affaires sociales, paralysant ainsi la circulation automobile dans ces zones.

Ils ont appelé les autorités à assumer leurs responsabilités et affirment qu’ils resteront mobilisés jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

* L’audition du policier Ronald Guerrier, au cabinet du juge d’instruction Garry Orélien, chargé du dossier de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, n’a pu avoir lieu mercredi, contrairement à ce qui avait été prévu.

Le prévenu, un agent 4 affecté à l’Unité de Sécurité Présidentielle (USP), n’avait pas fait le déplacement.

Ses avocats, Marc-Antoine Maisonneuve, Harold Helton Désinor et Nathalie Desca, ont fait savoir que les responsables de la prison civile de la Croix-des-Bouquets ont évoqué des problèmes d’ordre sécuritaire qui les avaient empêchés de conduire le prévenu au cabinet d’instruction.

L’audition est reportée au vendredi 10 décembre, a indiqué Marc-Antoine Maisonneuve.

*Les responsables de la structure dénommée « Mache Pou Lavi » invitent les forces vives de la nation à accompagner la population qui traverse des moments difficiles.

Me Gédéon Jean, le coordonnateur de cette organisation qui doit fêter ce vendredi son 1er anniversaire, évoque entre autres l’insécurité, en particulier les actes d’enlèvement, et la vie chère.

Ce sont, dit le responsable du Centre d’Analyse et de Recherche en Droits Humains (CARDH), des sujets qui ne doivent pas être politisés.

Il plaide en faveur d’un consensus entre les différents secteurs de la vie nationale en vue de résoudre les problèmes auxquels fait face le pays.

Me Gédéon Jean a tenu à rappeler que « Mache Pou Lavi » ne vise pas la prise du pouvoir.

* Lancement mercredi de la 14e édition de la foire « Artisanat en fête » qui se déroulera les samedi 11 et dimanche 12 décembre, à Tara’s, Laboule 12. Une initiative du journal Le Nouvelliste et de la Unibank.

En conférence de presse, le directeur général du plus ancien quotidien d’Haïti, Max Chauvet, a affirmé que les organisateurs ont tout fait pour rendre possible la 14e édition de ce festival en dépit du fait que l’année ait été particulièrement difficile pour les artisans.

Pour sa part, le rédacteur en chef du journal, Frantz Duval, a souligné que cette 14e édition du festival sera l’occasion d’honorer deux artisans à titre posthume. Il s’agit de Ronald Laraque et Léodas Délandre.

* Grégory Morissette, executive manager à la Unibank, qui intervenait lors de cette conférence de presse, a salué le courage des artisans haïtiens en dépit des difficultés de toute sorte auxquelles ils sont confrontés.

De son côté, le directeur de développement commercial de la compagnie Barbancourt, partenaire du festival, Pierre-Richard Lanneau, a annoncé l’organisation d’un tirage en vue de récompenser l’un des artisans qui participeront à cette foire.

L’UNICEF s’associe également à l’organisation de cette activité, informe son responsable de communication Ndiaga Seck.

(Salle des nouvelles de Radio Télé Kiskeya)

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul