> Actualité > FAITS ET OPINIONS (Vendredi 10 décembre 2021)

Haiti-Actualités

FAITS ET OPINIONS (Vendredi 10 décembre 2021)

Publié le samedi 11 décembre 2021

Le Ministère de l’Économie et des Finances a ouvert vendredi l’enveloppe d’appel d’offres pour l’importation des produits pétroliers. Il s’agit du premier signal de la libéralisation de ce marché.

La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du premier ministre de facto, le docteur Ariel Henry et des représentants de plusieurs compagnies de distribution dont Dinasa, Cap Invest, Bandari et DNCSA.

Le ministre de l’économie Michel Patrick Boisvert a annoncé que, d’ici la fin du mois de décembre en cours, un nouvel appel d’offres sera lancé pour déterminer les nouveaux prix des produits pétroliers.

Le titulaire du MEF assure que le contrat sera adjugé par la compagnie dont l’offre permettra de fournir le carburant au meilleur prix.

=======

Pour sa part, le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur qui a abondé dans le même sens, a salué la présence du premier ministre de facto, le docteur Ariel Henry à cette cérémonie.

Il souligne que cela témoigne de sa volonté d’assurer une gestion transparente de la chose publique.

=======

Le transport en commun était perturbé vendredi sur plusieurs artères de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, notamment à Pétion-Ville, Delmas et à l’Avenue John Brown (Lalue), à l’occasion de l’entrée en vigueur des nouveaux prix des produits pétrolier sur le marché.

Des barricades de pneus enflammés ont été constatées à plusieurs endroits, notamment à Pèlerin 5. Des automobilistes protestaient contre la décision du gouvernement de facto d’ajuster les prix des produits pétroliers à la pompe.

Les activités étaient au point mort, durant une bonne partie de la journée, dans les principales gares routières à Pétion-Ville. Les automobilistes ont appelé le gouvernement de facto à revenir sur sa décision.

Ils ont été très critiques vis-à-vis du premier ministre de facto et des membres de l’ancienne opposition dont le SDP (Secteur Démocratique et Populaire), qu’ils accusent d’agir contre les intérêts de la population.

=======

À l’initiative de plusieurs organisations dont FOS Lwès et KONBIT, des dizaines de citoyens ont gagné les rues vendredi, pour dénoncer la décision du gouvernement de facto d’augmenter les prix du carburant sur le marché.

Les protestataires, qui dénonçaient aussi la recrudescence de l’insécurité, réclamaient également la libération des prisonniers politiques.

La manifestation avait débuté au Carrefour Résistance avec la participation entre autres de l’ancien député et ex-prisonnier politique Arnel Bélizaire ainsi que des militants Pierre Killick Sémélus, Joanel Paul et le syndicaliste Josué Mérilien.

Patrick Joseph, l’un des dirigeants de l’organisation dénommée KONBIT et Me Caleb Jean-Baptiste ont vivement critiqué le premier ministre de facto, le docteur Ariel Henry pour sa décision d’augmenter les prix des produits pétroliers alors que la population est à bout de souffle.

Ils en ont profité pour réclamer la libération de tous les prisonniers politiques dont l’ancien policier Abelson Gros-Nègre et l’agent Reynald Courtois.

=====

Le militant politique Pierre Killick Sémélus, a dénoncé les conditions infrahumaines dans lesquelles évolue la grande majorité de la population.

Il a aussi déploré les conditions dans lesquelles se trouvent les prisonniers incarcérés au pénitencier national et à la prison civile de la Croix-des-Bouquets.

Le professeur Josué Mérilien, a lui aussi qualifié de criminelle, la décision du gouvernement de facto, dirigé par le docteur Ariel Henry, d’augmenter les prix des produits pétroliers sur le marché.

Le syndicaliste encourage la population à rester mobilisée contre la nouvelle version du régime Tèt Kale.

======

L’Association des Propriétaires et des Chauffeurs de la Plaine du Cul-de-Sac, annonce un arrêt de travail pour le lundi 13 décembre, pour protester contre la décision du gouvernement de facto d’augmenter les prix des produits pétroliers sur le marché.

Ariel Henry a décidé d’ajuster les prix des produits pétroliers tout en recommandant de ne pas toucher à ceux du transport en commun. Une attitude que Menès Dorcely, le président de l’APCPCS qualifie d’irresponsable.

===

Pour sa part, le porte-parole de cette organisation, Edwards Dorismé, regrette que le gouvernement n’ait pas choisi d’ajuster de manière graduelle les prix des produits pétroliers sur le marché.

Il déplore que le prix du kérosène, utilisé par les couches les plus défavorisées notamment les régions les plus éloignées du pays, ait été ajusté de manière significative.

Une décision qui, selon Edwards Dorismé, va provoquer une augmentation des prix de tous les produits, y compris ceux de première nécessité, sur le marché.

======

Le coordonnateur de la Plateforme Nationale des Transporteurs haïtiens (PNTH), Jean-Louis Fortuné, annonce que des discussions auront lieu entre les membres de ce syndicat pour augmenter les prix du transport en commun en dépit du fait que le gouvernement ait annoncé qu’il n’y aura aucun changement à ce niveau suite à l’ajustement des prix des produits pétroliers.

=====

Pour marquer son premier anniversaire, l’organisation dénommée : « Mache Pou Lavi » a réalisé hier vendredi un ensemble d’activités dont une conférence-débat à l’hôtel Le Plaza.

Le responsable de cette organisation, le juriste et militant des droits humains, Me Gédéon Jean, s’est décerné un satisfecit pour les réalisations de son organisation au cours de sa première année d’existence.

=========

L’avocat Reynold Georges, membre du conseil de défense de l’ancien coordonnateur général de la Sécurité du Palais National, Jean Laguel Civil, rejette les allégations du militant des droits humains, Pierre Espérance selon lesquelles M. Civil serait l’un des principaux responsables de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse.

Me Georges annonce qu’il va demander au juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’assassinat du président Moïse d’inviter le directeur exécutif du RNDDH à son cabinet afin qu’il puisse expliquer ces allégations.

Se présentant également comme l’avocat du secrétaire général de la présidence, Me Josué Pierre-Louis, accusé également par le responsable du RNDDH d’avoir facilité la fuite de l’ancien sénateur John Joël Joseph, Reynold Georges invite le militant des droits humains à porter plainte s’il estime que ses accusations sont fondées.

(Salle des Nouvelles de Radio Télé Kiskeya)

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul