> Actualité > FAITS ET OPINIONS ( Samedi 11 et dimanche 12 décembre 2021)

Haiti-Actualités

FAITS ET OPINIONS ( Samedi 11 et dimanche 12 décembre 2021)

Publié le lundi 13 décembre 2021

Décès dimanche en République Dominicaine du docteur Mackindi Guerrier, grièvement blessé par balle lors d’une tentative d’enlèvement le samedi 4 décembre dernier. Il avait été transporté à l’étranger le jeudi 9 décembre pour se faire soigner.
========
Installation dimanche du Conseil National de Transition (CNT) prévu dans l’accord du 30 août dit de Montana. Cet organe, constitué de 46 membres issus de la société civile et du secteur politique, est chargé d’élire au second degré le président et le premier ministre de la transition.

La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence, entre autres, du président du reste du Sénat, Joseph Lambert, de certains sénateurs encore en fonction, de l’ancien sénateur Youri Latortue, de plusieurs ex-parlementaires et des représentants de plusieurs chefs de missions diplomatiques accrédités en Haïti.
======
L’ancien député des Vêrettes Vickens Dérilus estime que l’accord de Montana est une démarche qui offre la possibilité aux citoyens, appartenant à plusieurs couches de la société, de dialoguer autour de l’avenir d’Haïti.
Il dit souhaiter que ces acteurs mettent de côté leurs divergences pour favoriser la mise sur pied du gouvernement de transition.
=======
L’ancien député des Vêrettes, Vickens Dérilus, est lui aussi très critique envers le gouvernement de facto qui a augmenté les prix des produits pétroliers sur le marché.
Il s’agit, selon Dérilus, d’un deal politique pour permettre à Ariel Henry de conserver le pouvoir, faisant remarquer que le patron, de fait, de la Primature, aurait promis d’utiliser les fonds générés par cette décision pour payer le service de la dette.
S’agissant du climat d’insécurité prévalant dans le pays, Vickens Dérilus, soutient qu’un pouvoir qui ne peut pas assurer la sécurité de sa population est la preuve de l’inexistence de l’État.
==========
Le leader du parti AAA (Ayiti An Aksyon), l’ex-sénateur Youri Latortue, déplore la situation prévalant actuellement dans la 3èmee circonscription de Port-au-Prince avec, entre autres, l’occupation par des groupes armés, du sous-commissariat de Martissant.
Il déplore que les forces de l’ordre ne soient pas assez équipées pour faire face aux bandits et c’est pour cela qu’il refuse d’imputer au directeur général a.i de la PNH la responsabilité dans cette situation.
=======
Par ailleurs, le coordonnateur du parti Ayiti An Aksyon (AAA), Youri Latortue, a réaffirmé samedi sa volonté d’accompagner la population dans toute initiative visant à forcer le gouvernement à revenir sur sa décision d’augmenter les prix des produits pétroliers.
L’ancien sénateur a estimé, dans une interview à Radio Kiskeya, que le gouvernement aurait pu adopter d’autres mesures pour augmenter ses recettes sans toucher aux prix du carburant.
La réduction, par exemple, du nombre de ministères, aurait pu permettre à l’État d’économiser jusqu’à 20 milliards de gourdes, soutient l’ex-parlementaire, faisant remarquer que des économies de 10 milliards de gourdes peuvent aussi être réalisées sur les franchises douanières.
Il a également évoqué des voyages et certaines dépenses jugées inutiles qui pourraient être annulés de manière à permettre au gouvernement de continuer à subventionner les produits pétroliers.
S’agissant de la subvention ciblée promise aux chauffeurs du transport en commun, l’ancien président du Sénat pense que cela pourrait être une source de corruption, arguant que les organisations syndicales ne sont pas assez structurées.
======
L’ancien sénateur Yvon Feuillé, membre du Collectif des Anciens Députés et leurs Alliés (CADOA), dénonce également la décision du gouvernement de facto d’augmenter les prix des produits pétroliers sur le marché.
L’ancien sénateur du Sud, demande au gouvernement de revenir sur cette décision qui, dit-il, a de graves conséquences sur la population déjà en proie à toutes sortes de difficultés, notamment pour les couches les plus défavorisées.
Pour ce qui est de la décision de libéraliser le marché pétrolier, Yvon Feuillé dit croire que l’équipe d’Ariel Henry veut uniquement favoriser un groupe bien déterminé.
======
Le directeur exécutif de la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), l’économiste Camille Chalmers, dénonce, lui aussi, le gouvernement de facto pour avoir augmenté les prix des produits pétroliers dans le contexte actuel.
Il s’agit, dit-il, d’une décision antinationale et antipopulaire qui prouve qu’Ariel Henry ne pense qu’à suivre les traces de l’ancien président Jovenel Moïse.
======
Le coordonnateur du Collectif 4 décembre, Jean-Robert Argant, déplore lui aussi la décision du gouvernement de facto de revoir à la hausse les prix de l’essence dans un contexte aussi difficile. Il dénonce une « approche mal calculée ».
Le gouvernement de facto a prouvé, une fois de plus, qu’il ignore les besoins réels de la population, selon Jean-Robert Argant, estimant que l’équipe d’Ariel Henry aurait dû utiliser d’autres stratégies pour élargir l’assiette fiscale.
=======
Par ailleurs, le coordonnateur du collectif 4 décembre, Jean-Robert Argant, estime que le moment n’est pas à la fête. Il évoque, entre autres, le problème de l’insécurité et la situation économique difficile de la majorité des citoyens.
Jean-Robert Argant dénonce l’absence de volonté des dirigeants de facto à travailler à la résolution des problèmes auxquels le pays est confronté.
==========
Organisation, le week-end écoulé, de la 15e édition de la foire « Artisanat en Fête », à Tara’s, dans la commune de Pétion-Ville.
174 artisans avaient pris part à la première journée, le samedi 11 décembre.
Frantz Duval, le rédacteur en chef du Journal Le Nouvelliste, co-organisateur de l’évènement, s’est montré satisfait tenant compte, dit-il, des circonstances dans lesquelles il est réalisé.
=====
Plusieurs artisans se sont eux-aussi dits satisfaits du déroulement d’Artisanat en Fêtes cette année.
C’est le cas, entre autres, de Louis Doudy Kadaphi, Délice Wilter et Macklin Joseph, qui font remarquer que cette activité leur donne la possibilité de rencontrer beaucoup plus de clients et d’acheteurs.
========

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul