> Actualité > FAITS ET OPINIONS (Lundi 13 décembre 2021)

Haiti-Actualités

FAITS ET OPINIONS (Lundi 13 décembre 2021)

Publié le mardi 14 décembre 2021

Des mouvements de protestation ont été organisés lundi dans plusieurs endroits de la zone métropolitaine de Port-au-Prince et dans certaines villes de province pour dénoncer l’augmentation des prix du carburant.

Des automobilistes ont perturbé la circulation sur plusieurs axes routiers, à Pétion-Ville et à Delmas entre autres, pour demander au gouvernement de facto, de revenir sur sa décision.

A Delmas 60, plusieurs autobus ont été placés au travers de la route dans le cadre de ce mouvement de protestation.

Les protestataires affirment qu’ils resteront mobilisés jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

Les passagers, eux, ont été très critiques vis-à-vis du gouvernement de facto pour avoir augmenté considérablement les prix du carburant et prétendre que ceux du transport en commun n’allaient pas changer.
=====
Le coordonnateur national de la Brigade Syndicale Anti-Corruption (BSAC), Sonson Dumé, l’un des signataires du protocole d’accord avec le gouvernement pour une subvention ciblée, appelle le gouvernement à rendre effectif ce programme.

Dans une interview hier lundi à Radio Kiskeya, le Syndicaliste estime que les mouvements de protestation contre l’augmentation des prix du carburant enregistrés ces derniers jours résultent du fait que les chauffeurs n’ont pas encore reçu la subvention qui leur avait été promise dans le cadre de l’accord paraphé la semaine dernière.

Il minimise les craintes concernant la possibilité que ce programme de subvention ciblée ne devienne une source de corruption.
========
Le président de l’Association des Propriétaires Chauffeurs d’Haïti (APCH), Changeux Méhu, brandit la menace de manifestation, à partir de la semaine prochaine, si le gouvernement refuse d’appliquer l’accord paraphé avec les organisations syndicales évoluant dans le secteur du transport en commun.

Il prétend que ce protocole d’entente a été conclu dans l’intérêt de la population pendant que plus d’un estiment que les syndicats, à travers cet accord, cherchent à tirer leur épingle du jeu.

Changeux Méhu plaide en faveur de l’application de la loi du 9 mars 1995 sur la fixation des prix des produits pétroliers en fonction des variations enregistrées sur le marché international.
======
L’ancien ministre de la justice et de la sécurité Publique, Me Rockefeller Vincent n’a pas répondu, lundi, à l’invitation du juge d’instruction Garry Orélien qui enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.

L’ancien ministre aurait demandé que cette audition ait lieu par visioconférence, évoquant des problèmes de sécurité, apprend-on d’une source généralement bien informée.

L’ancien premier ministre et ministre de facto des affaires étrangères, le docteur Claude Joseph, et l’ancien directeur général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Léon Charles sont attendus au cabinet d’instruction respectivement ce mardi 14 et demain 15 décembre.
=======
L’ancien ministre des sports, l’ex-colonel Himmler Rébu, assimile à un message politique l’attitude des bandits qui, la semaine dernière, avaient hissé le drapeau américain au sous-commissariat de Martissant après avoir enlevé le bicolore haïtien.

Convaincu que l’ancienne administration n’avait aucune volonté de résoudre le problème de l’insécurité, Himmler Rébu s’interroge sur la volonté réelle de l’actuelle équipe à changer l’ordre des choses.

L’ex-secrétaire d’État à la sécurité publique dit croire qu’avec de la volonté politique, il sera possible de résoudre, dans un laps de temps, les problèmes d’insécurité auxquels le pays est confronté.
====
Le groupe Imedia, de concert avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) ainsi que le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, ont lancé lundi, les travaux devant aboutir à la réalisation d’une fresque murale représentant 11 journalistes haïtiens tombés sous les balles de bandits armés.

L’un des responsables du groupe Imedia, Marc Evens Lebrun, informe que la réalisation de cette fresque murale participe d’une initiative appelée « Zewo Tolerans ».

Elle vise à provoquer des réflexions sur les droits des journalistes en Haïti, soulignant que la liberté de la presse est vitale dans toute société qui se veut démocratique.
======
Parallèlement, ces trois institutions ont aussi participé à une conférence-débat autour du thème : « Regard sur l’impunité vis-à-vis des journalistes en Haïti ».

Cette activité, réalisée au Centre de Formation en Communication et en Administration (ISNAC) entre dans le cadre du projet « Zewo enpinite ».

Jacques Desrosiers, le secrétaire général de l’Association des Journalistes Haïtiens (AJH), a souligné que l’histoire de la presse haïtienne est intimement liée aux violences contre les journalistes et à l’impunité.

Pour sa part, Roberson Alphonse, du journal Le Nouvelliste et de Majik 9, qui intervenait autour du thème : « Le devoir des journalistes et des associations de médias vis-à-vis de l’impunité » a mis l’accent sur la nécessité de continuer à dénoncer les crimes et violences dont sont victimes les journalistes dans l’exercice de leur profession.
=======

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul