> Sport > L’OIM a distribué des téléviseurs dans des quartiers populaires d’Haïti à (...)

Haïtii-OIM-Mondial

L’OIM a distribué des téléviseurs dans des quartiers populaires d’Haïti à l’occasion de la Coupe du monde

Cette initiative, dont l’objectif est de favoriser la paix et la réconciliation dans des zones tourmentées, a malheureusement causé des victimes lors d’une distribution à Cité Soleil qui a tourné court

Publié le dimanche 18 juin 2006

L’Organisation Internationale de la Migration (OIM) a annoncé samedi à Genève (Suisse) avoir procédé à la distribution de téléviseurs dans différentes communautés pauvres d’Haïti à l’occasion de la Coupe du monde de football 2006, rapporte dimanche l’agence EFE.

Cette initiative, qui permet aux habitants de plusieurs régions de vivre ensemble l’événement le plus populaire à l’échelle planétaire, vise également à promouvoir la convivialité dans un pays devenu de plus en plus divisé, estime l’OIM. "Le pouvoir du sport associé au miracle de la télévision permettra d’unir les communautés des différents quartiers d’Haïti où la paix et la réconciliation sont incertaines", a déclaré le porte-parole de l’Organisation, Jean-Philippe Chauzy, lors d’une conférence de presse.

Des téléviseurs et des génératrices ont été distribués dans 25 quartiers défavorisés de Port-au-Prince dont Bel-Air, Martissant et Cité Soleil, ainsi que dans les villes des Cayes (Sud), du Cap-Haïtien et de St-Marc (Nord) et de Petit-Goâve (Ouest).

Selon le responsable de l’OIM, chaque appareil fourni à une communauté est géré par un comité élu démocratiquement. Il précise également qu’après le Mondial, les téléviseurs resteront dans les différents quartiers bénéficiaires pour être utilisés dans des projets sociaux, éducatifs ou culturels. "Dans les populations des quartiers les plus pauvres d’Haïti, le football joue un rôle très important. Elles ont besoin de sentir qu’ensemble elles participent à cet événement international", a finalement fait remarquer le porte-parole de l’Organisation Internationale de la Migration.

Dans le cadre de ce programme de distribution de téléviseurs, réalisé de concert avec l’USAID et l’Etat haïtien, plusieurs personnes avaient été tuées ou blessées la semaine dernière à Cité Soleil. Des membres de gangs avaient, en effet, ouvert le feu pour s’emparer des appareils tandis que les casques bleus brésiliens, déployés dans le plus grand bidonville de la capitale haïtienne, s’étaient mis à riposter.

Haïti, où le football est de loin le sport le plus populaire, connaît un délire collectif depuis le début du Mondial, le 9 juin dernier en Allemagne. Le Brésil et l’Argentine en particulier suscitent un déchaînement de passions sans égal chez leurs nombreux fans qui espèrent pouvoir chavirer de bonheur le 9 juillet prochain, en cas de consécration de leur équipe favorite à Berlin. spp/RK