> Sport > L’ancien gardien international Taffarel estime que l’heure de la revanche a (...)

Mondial 2006-Brésil-France

L’ancien gardien international Taffarel estime que l’heure de la revanche a sonné pour le Brésil

L’ancien champion du monde, un des naufragés de la finale 98 contre la France, a rendu visite à ses compatriotes pour leur demander de laver l’affront du stade de France

Publié le samedi 1er juillet 2006

L’ancien gardien international et champion du monde brésilien, Claudio André Taffarel, a appelé vendredi la sélection brésilienne de football en général et son ex-partenaire Cafu en particulier à se venger de la France pour la cinglante défaite 3-0 que les "bleus" avaient infligée à la "selaçao" lors de la finale du Mondial 98 en France.

"J’ai demandé à Cafu de ne pas oublier la défaite de 1998. Les buts de Zidane (deux le 12 juillet 1998) continuent de me passer par la tête. Nous ne pouvons pas les (français) laisser passer à nouveau, a déclaré à la presse Taffarel à l’issue d’une visite à Bergisch Gladbach où se trouve le camp de base des quintuples champions du monde, rapporte une dépêche du portail latinoaméricain de l’agence italienne Ansa.

Pour l’ancien portier, qui avait gardé sans succès les buts brésiliens en 1990 et 1998, mais était sacré champion du monde en 1994, l’équipe brésilienne "paraissait apathique et n’avait pas bien joué" lors du Mondial français. Cependant, il estime que la mystérieuse crise de convulsions dont souffrait l’attaquant Ronaldo, quelques heures seulement avant la finale, n’avait pas joué un rôle déterminant dans la déroute des sud-américains.

Huit ans après le psychodrame du stade de France, les "auriverde" et les "tricolores" se retrouvent dans un tout autre contexte. La France, avec une génération en fin de cycle, à l’image de son maître à jouer Zinedine Zidane, proche de la retraite, affronte les dépositaires du football samba dans un quart de finale explosif samedi à Francfort. spp/RK