> Spécial > Dernier rapport du système de réseaux de prévention de la faim (FEWSNET) sur (...)

Haïti-Agriculture-Alimentation

Dernier rapport du système de réseaux de prévention de la faim (FEWSNET) sur la sécurité alimentaire en Haïti

Haïti : Flash Info Sécurité Alimentaire février 2007 - Les prix soutiennent la sécurité alimentaire

Publié le vendredi 23 février 2007

Flash Info No 20 Période couverte : pronostic Janvier-Juin 2007

Résumé et implications

Haïti jouit actuellement d’une assez bonne sécurité alimentaire, bien que les catégories les plus vulnérables de la société restent en difficulté. En janvier, à l’initiative du projet FEWS NET de l’USAID, certains partenaires en suivi de la sécurité alimentaire en Haïti ont examiné à titre expérimental comment ces conditions pourraient évoluer dans les six mois à venir. Trois scénarios ont été utilisés :

1. Un scénario de base, le plus probable, mais qui semble pour certains trop optimiste. Il est caractérisé par des pluies abondantes mais bien réparties et une amélioration significative de la sécurité civile et des indicateurs macro-économiques. Si ce scénario se réalisait, tous les départements continueraient à jouir en général d’une bonne sécurité alimentaire au 30 juin 2007. Les dangers inhérents aux fortes pluies, tels les inondations, les glissements de terrain, les éboulements dans les routes et l’aggravation de l’érosion des sols se produiront localement, mais leur effet dans l’horizon temporel retenu ne serait pas le plus dominant.

2. Un scénario pessimiste qui suppose entres autres une combinaison de trop fortes pluies, mal réparties dans le temps et l’espace, et la détérioration de la sécurité civile. Ce scénario résulterait en une insécurité alimentaire élevée surtout dans les départements du Nord-Ouest, Nord-est, Artibonite et Centre.

3. Un scénario intermédiaire avec des pluies favorables et le statu quo en matière de sécurité civile (amélioration lente mais soutenue) et de performance macro-économique. Ce scénario résulterait quant à lui dans un état d’insécurité alimentaire modérée qui prévaudrait dans le Nord-ouest, l’Artibonite et le Centre. En supposant que les prévisions du scénario de base se matérialiseront, il est recommandé au Gouvernement et à ses partenaires les actions suivantes : 1) mettre plus l’accent sur l’élaboration et l’exécution de stratégies et programmes de développement à long terme pour atténuer les facteurs structuraux d’insécurité alimentaire ; 2) améliorer le suivi de la sécurité alimentaire, notamment en faisant des évaluations conjointes de récoltes et de la sécurité alimentaire ; et 3) en cas de désastres subits intervenant après de bonnes récoltes, recourir de préférence à des achats locaux d’aliments si l’aide alimentaire s’avère nécessaire.

Source : FEWS NET, le 22 février 2007