> Actualité > Le président de la Cour d’Appel des Gonaïves tué dans un accident

Haïti-Justice-Décès

Le président de la Cour d’Appel des Gonaïves tué dans un accident

Le juge Hugues Saint-Pierre a été violemment heurté par un véhicule à Port-au-Prince où devait être rendu l’arrêt définitif sur le dossier du massacre de La Scierie

Publié le mardi 24 avril 2007

Le président de la Cour d’Appel des Gonaïves (171 km au nord de Port-au-Prince), Me Hugues Saint-Pierre, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à la suite d’un accident de la circulation survenu à Port-au-Prince, a appris Radio Kiskeya.

Le magistrat, qui descendait lundi en début de soirée d’un autobus de passagers à la gare routière des Gonaïves (nord de la capitale), a été renversé par un autre véhicule, selon ses proches. Transporté dans un hôpital de Delmas (est), il n’a pas survécu aux graves traumatismes subis alors qu’il ne souffrait apparemment d’aucune blessure.

En venant à la capitale, Me Saint-Pierre répondait à une invitation des autorités judiciaires qui s’apprêtaient à rendre un arrêt définitif sur le dossier du massacre de La Scirie. Dans ce quartier de la ville de St-Marc (Artibonite, nord), une cinquantaine de personnes réputées proches de l’opposition avaient été exécutées en février 2004, peu avant la chute de Jean-Bertrand Aristide.

La Cour d’Appel des Gonaïves avait rendu, l’année dernière, un arrêt très controversé favorable à deux hauts dirigeants du régime Lavalas, l’ancien Premier ministre Yvon Neptune et l’ex-ministre de l’intérieur, Jocelerme Privert. Les deux hommes et plusieurs autres inculpés dans l’affaire La Scirie avaient été libérés sans le moindre procès.

La disparition brutale du juge Hugues Saint-Pierre a provoqué une vive émotion mardi matin aux Gonaïves où il était également professeur de droit. La nouvelle a rapidement fait le tour de la ville et n’a cessé depuis de susciter des commentaires. spp/RK