" />

"/>

> Actualité > [PHOTOS] La journaliste Liliane Pierre-Paul témoigne d’une journée macabre à (...)

Haïti - Cataclysme

[PHOTOS] La journaliste Liliane Pierre-Paul témoigne d’une journée macabre à Port-au-Prince

Des centaines de cadavres jonchent les rues

Publié le mercredi 13 janvier 2010

Les communications téléphoniques sont quasi-impossibles tant en Haïti que de l’étranger. Nous avons tout de même pu nous enquérir de la situation auprès de la journaliste Liliane Pierre-Paul via clavardage. Elle nous a relaté une journée chaotique.

Liliane nous a fait part du traumatisme physique, psychologique et émotionnel que vit la population en ce moment. Des centaines de personnes sont mortes sous les décombres, des dizaines de personnalités sont soient portées disparues ou déclarées mortes et le chaos actuel ne laisse rien augurer de bon pour les survivants.

Liliane tenait à souligner que ce nombre impensable de personnalités disparues laissait le pays dans un état de quasi-vacance décisionnelle :

- Hédi Anabi / Patron de la MINUSTAH
- Luis Dacosta / No 2 de la MINUSTAH
- Monseigneur Serge Miot / Archevêque de Port-au-Prince (Décédé au cours de l’effondrement de la Cathédrale de Port-au-Prince)
- Le Juge Roc Cadet / Doyen du tribunal civil (Décédé au cours de l’effondrement du Palais de Justice)
- 2 sénateurs décédés au cours de l’effondrement du Parlement
- 2 ministres du gouvernement en deuil :
- Ronald Beaudin - Ministre de l’Économie et des Finances qui a perdu son fils lors de la catastrophe.
- Patrick Delatour qui a perdu ses parents (Son père et sa mère)
- 3 directeurs généraux qui sont morts dans leurs ministères respectifs.
- Mirna Narcisse Théodore, directrice générale du ministère de la Condition Féminine et des Droits de la Femme.
- L’écrivain George et Mireille Anglade

Ainsi que de nombreux professionnels connus.

Plusieurs édifices en ruines promettent de livrer de lourds bilans au cours des prochaines heures, parmi ceux-ci :

- Le Palais National
- Le Palais de Justice
- Le Palais Législatif
- Le Palais des Ministères
- Les bureaux de la Direction Générale des Impôts
- Des hôpitaux
- Des écoles
- L’hôtel Montana
- Le Caribbean SuperMarket
- Des universités
- Des magasins
- Les bureaux de la MINUSTAH

Les victimes, sans égards de sexe, d’âge ou de condition sociale s’apprêtent donc à passer une nouvelle nuit dans la rue car une psychose de peur règne avec la menace sans cesse présente de répliques sismiques qui pourraient achever les dernières structures encore debout.

Les places publiques sont bondées de monde à la recherche d’aide et d’abris.

À ce chapitre, les blessés ne reçoivent qu’une attention rudimentaire compte-tenu de leur nombre et du fait que les autorités soient débordés lorsque présentes.

Plusieurs victimes sont encore coincées en vie sous les décombres.

Les cadavres jonchent les rues par dizaines et les morgues ne peuvent plus en accepter. Des problèmes de salubrité graves semblent inévitables.

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul