> Actualité > Le ministre sans porte-feuille Robert Ulyssse dément avoir démissionné

Le ministre sans porte-feuille Robert Ulyssse dément avoir démissionné

Publié le mardi 4 mai 2004

Le ministre sans porte-feuille Robert Ulyssse dément avoir démissionné de son poste en vue de se lancer dans la course à la présidence. Il fait plutôt état de pourparlers entre le premier ministre et lui autour d’un autre poste qu’il aurait à occuper.

- Conformément à sa décision de jouer un rôle plus actif sur la scène internationale dans le cadre de la francophonie, le Québec se propose d’aider à la bonne gouvernance et à la stabilisation en Haiti.

- Des soldats canadiens de la Force multinationale intérimaire désormais à Petit-Goâve pour seconder la police nationale, selon un des porte-parole militaire canadien.

- Remise à la police d’une vingtaine d’armes de guerre par le front de reconstruction nationale (ci-devant Front de résistance des Gonaives ou Front du Nord). Wilfrid Ferdinand, alias Ti Will, appelle d’autres groupes ou civils armés à suivre son exemple.

- La Force multinationale intérimaire justifie le choix des armes lourdes dont sont dotés ses éléments. Elle s’engage d’autre part dans des travaux d’assainissement des rues à Cité Soleil.

- Des professeurs de la Faculté des Sciences humaines mettent en garde contre de nouvelles violences contre l’Université d’Etat d’Haiti après l’incident du 28 avril au cours duquel des policiers ont infligé des sévices à des étudiants qui réclamaient au Commissariat de P-au-P une partie du mobilier de la Faculté d’Ethnologie confisqué lors du GNB par la police.

- Diminution notable des actes d’agression contre le personnel médical à l’HUEH, selon des responsables du principal centre hospitalier de la capitale.