> Actualité > Au moins 4 morts, des blessés et d’importants dégâts matériels, selon un bilan (...)

Haïti-Intempéries

Au moins 4 morts, des blessés et d’importants dégâts matériels, selon un bilan officiel provisoire

Des camps d’hébergement de sinistrés du séisme sérieusement affectés

Publié le samedi 25 septembre 2010

Au moins quatre (4) morts, une trentaine de blessés et d’importants dégâts matériels, c’est le bilan provisoire communiqué par la Direction de la Protection Civile des forts vents et pluies qui ont affecté vendredi après-midi la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Au nombre des personnes décédées, on compte un bébé dans le camp de Caradeux sis à Tabarre, une femme de 93 ans dans le camp d’hébergement dénommé Acra à Delmas, une marchande de nourriture à Poste Marchand où une personne a été également grièvement blessée suite à l’effondrement du toit de l’établissement scolaire dénommé « Collège mixte Danielle Mitterrand ».

Selon des sources proches des agences de l’ONU opérant sur le terrain, une vingtaine de blessés ont été enregistrés après la chute d’un arbre au camp aménagé au « Pétion-Ville Club », à Delmas 48 ; au même endroit, des tentes installées par des Organisations Non Gouvernementales et qui abritaient pharmacies et « kindergartens », ont été détruites. Toujours au « Pétion-Ville Club », un début de glissement de terrain a été enregistré.

Au « Camp Acra » (Delmas), un millier de tentes ont été détruites ou endommagées.

Au camp d’hébergement aménagé au « Champ-de-mars » (près du Palais national, siège de la Présidence) on relève la destruction d’une centaine de tentes. Autant de tentes ont été emportées par les vents au « Camp Israel/Tabarre/Issa » où l’on a également dénombré des blessés légers.

A Cité Soleil, près d’un millier de tentes ont été détruites et certains quartiers ont été inondés.

A Carrefour, le « Camp Charbon » qui abritait plus de 500 sinistrés du tremblement de terre du 12 janvier 2010, a été entièrement dévasté.

Deux cents (200) enfants sont désormais sans-abri à Colofé (Petite Place Cazeau, dans le prolongement de Delmas 33).

A la Croix-des-Bouquets, un dépôt du Programme Alimentaire Mondial (PAM) s’est effondré. Des mesures de sécurité ont dû être adoptées pour prévenir d’éventuelles scènes de pillage.

Les forces de sécurité haïtiennes et onusiennes sont intervenues dans la soirée dans au moins six endroits pour porter assistance aux populations affectées. [jmd/Radio Kiskeya}