> Actualité > Jean-Claude Duvalier rêve de redevenir Président, selon son porte-parole

Haïti-Politique-Elections

Jean-Claude Duvalier rêve de redevenir Président, selon son porte-parole

Henry Robert Sterlin dévoile la double stratégie politique des duvaliéristes en vue d’une remise en selle rapide : L’annulation des élections pour une participation de l’ex-dictateur au prochain scrutin ou un soutien déclaré à "l’allié" Michel Martelly "Sweet Micky" pour le porter au pouvoir

Publié le mercredi 19 janvier 2011

L’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier, rentré d’exil dans des circonstances troublantes, espère pouvoir reconquérir la Présidence d’Haïti en se faisant élire, a révélé mercredi son porte-parole, Henri-Robert Sterlin, même si l’intéressé, inculpé de corruption, fait désormais l’objet de plaintes pour crimes contre l’humanité.

"Il faut tout bouleverser pour qu’on annule les élections. Et qu’après il y ait de nouvelles élections générales où Duvalier se présente. Et là, bingo, (il est élu), a indiqué à l’AFP M. Sterlin qui parle d’autre part du chanteur Michel Martelly, l’un des principaux prétendants à la succession du Président René Préval, comme un "allié" des duvaliéristes.

Outre l’hypothèse de l’annulation du scrutin présidentiel contesté de novembre, qui pourrait permettre à "Baby Doc" de se porter candidat pour la première fois (il n’a jamais été élu), une deuxième stratégie est envisagée dans le camp de l’ex-Président à vie.

Selon Henry Robert Sterlin, un diplomate de l’ancien régime, les duvaliéristes seraient prêts à aider Michel Martelly à gagner les élections s’il accède au second tour, au détriment du candidat du pouvoir, Jude Célestin, lui-même neveu d’un ancien dirigeant duvaliériste, Rony Gilot.

Dans le cas d’un second tour contre la démocrate-chrétienne Mirlande Manigat, arrivée en tête du premier tour, "M. Martelly arriverait au pouvoir", a pronostiqué le porte-parole de l’ex-Président en soulignant que le parti néo-duvaliériste PUN (Parti de l’unité nationale) n’avait "aucun problème avec M. Martelly".

Au quatrième jour de son retour à Port-au-Prince après 25 années d’exil en France, Jean-Claude Duvalier, 59 ans, que certains disent malade, a fait mercredi une brève apparition au balcon de son hôtel pour saluer quelques dizaines de partisans qui l’ont ovationné. spp/Radio Kiskeya