> Actualité > L’OEA presse les autorités haïtiennes de former un nouveau gouvernement

Haïti-OEA-Gouvernance

L’OEA presse les autorités haïtiennes de former un nouveau gouvernement

La recherche d’un accord politique est indispensable en vue d’assurer la poursuite de l’aide internationale, prévient le patron de l’organisation hémisphérique, José Miguel Insulza

Publié le vendredi 12 août 2011

Le Secrétaire général de l’Organisation des Etats américains, José Miguel Insulza, a exhorté vendredi les dirigeants politiques haïtiens à dégager un compromis sur la nomination d’un Premier ministre et la mise en place d’un nouveau gouvernement, trois mois après l’accession au pouvoir du Président Michel Martelly.

"Il est nécessaire de parvenir à un accord pour l’approbation d’un Premier ministre", a fait savoir à Washington le diplomate chilien, soulignant que le pays restait encore très marqué par le violent séisme de janvier 2010 à l’origine d’environ 250.000 morts et de pertes économiques énormes.

Dimanche, l’ancien chanteur Michel Martelly dit « Sweet Micky », investi le 14 mai dernier, va boucler les trois premiers mois de sa Présidence sans avoir pu convaincre le Parlement d’approuver la désignation de deux Premiers ministres, l’homme d’affaires Daniel Rouzier et Me Bernard Gousse, dont les candidatures ont été successivement rejetées.

"Les partenaires internationaux d’Haïti souhaitent continuer à soutenir la livraison dans le pays de l’aide au développement", a enfin expliqué M. Insulza qui a récemment séjourné à Port-au-Prince. spp/Radio Kiskeya