> Culture > Fête du livre jeunesse : un succès dopant

Fête du livre jeunesse : un succès dopant

Publié le lundi 23 mai 2005

La 5e édition de la fête du livre jeunesse qui s’est déroulée samedi à Port-au-Prince a été couronnée de succès de bout en bout de l’avis des organisateurs et des participants. Sur le site habituel de l’institution St Louis de Gonzague à Delmas (est de la capitale), l’évènement a drainé une foule considérable d’enfants et d’adolescents, des jeunes tout heureux de se faire offrir des livres par leurs parents, mais aussi et surtout, de rencontrer, d’interroger, de toucher au plus près ceux et celles qui les font rêver, les écrivains qui leur procurent une enfance fertile en historiettes ou qui les aident à libérer leur imaginaire des stéréotypes, des certitudes et autres lieux communs qui appauvrissent l’esprit dans son âge formateur.

A ce rendez-vous annuel de la culture de la lecture et de l’enchantement par la fiction, deux grandes figures féminines avaient pris place aux côtés d’autres créateurs plus ou moins renommés dans le domaine de la littérature jeunesse en Haïti : La célèbre conteuse Mimi Barthélmy, établie depuis plusieurs décennies en France et Odette Roy Fombrun, la plus jeune octogénaire de son temps, qui outre son importante contribution à l’émancipation des femmes, à la promotion des causes sociales et du patrimoine historique du pays, s’est découverte, depuis quelque temps, un grand amour pour les romans policiers. Avec déjà six volumes à son actif, madame a toutes les chances de se faire un nom dans ce genre littéraire nord-américain très peu exploré en Haïti.

Auteurs, conteurs, illustrateurs et éditeurs semblaient se frotter les mains à la fin d’une journée remplie de promesses, au point de provoquer déjà chez les organisateurs, l’envie d’étendre la sixième édition du livre jeunesse, en 2006, à l’ensemble du pays. On verra bien.

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul