> Sport > Triste 2-2 contre Curaçao, Haïti n’est plus leader du groupe F

Haïti-Mondial 2014/Eliminatoires

Triste 2-2 contre Curaçao, Haïti n’est plus leader du groupe F

Après une médiocre prestation et cet échec à domicile potentiellement lourd de conséquences, la qualification du onze national pour le prochain tour passe coûte que coûte par des victoires contre Antigua et Barbuda, bourreau des pauvres Iles Vierges américaines 10 à 0

Publié le mardi 11 octobre 2011

La sélection haïtienne de football s’est fait surprendre par son homologue de Curaçao qui a déjoué les pronostics en obtenant un nul 2-2 (mi-temps : 1-2), mardi après-midi au stade Sylvio Cator dans le cadre de la quatrième journée du group F de la zone CONCACAF comptant pour les qualifications au Mondial 2014.

Cet échec, qui risque de peser lourd dans la balance à l’issue de cette deuxième phase fin novembre, a fait perdre le fauteuil de leader aux haïtiens qui, avec dix points au compteur, sont devancés par Antigua et Barbuda parvenue à un total parfait de 12 points après avoir dynamité (10-0) les Iles Vierges américaines, lanterne rouge.

En manque total d’inspiration et de confiance face à un adversaire certes rugueux et astucieux, mais limité, l’équipe nationale n’a jamais pu imposer un jeu créatif, intelligent, maîtrisé et a, au contraire, vite perdu ses moyens.

Devant un maigre public de quelque cinq à six mille spectateurs -trop peu pour un rendez-vous de cette importance- les locaux ont encaissé en moins de quinze minutes deux buts stupides inscrits par Bito et Subiere.

La large domination de nos compatriotes leur a seulement permis d’éviter la correctionnelle à domicile en réduisant d’abord le score sur pénalty par l’ex-parisien Jean Eudes Maurice, puis d’égaliser après la pause par l’intermédiaire du valeureux Jean-Jacques Pierre (’) sur un coup franc du stratège Charles Hérold Junior.

Lors de ce match auquel assistaient notamment le Président Michel Martelly et le maire de Port-au-Prince, Jean Yves Jason, les internationaux haïtiens, soutenus en cela par des fans mécontents, ont protesté contre un arbitrage jugé avec raison quelconque et marqué notamment par une décision malheureuse de faire jouer seulement une des quatre minutes d’arrêts de jeu accordées.

Pour espérer décrocher l’unique place qualificative de son groupe, Haïti devra impérativement terminer à la première place au classement final devant Antigua et Barbuda, une rivale autrement plus sérieuse que les Antilles néerlandaises.

La double confrontation entre les deux formations à l’extérieur puis à Port-au-Prince, le mois prochain, sera donc décisive. spp/Radio Kiskeya