> Actualité > Dernières du 21 juillet 2004

Dernières du 21 juillet 2004

Publié le mercredi 21 juillet 2004

- Le gouvernement Alexandre/Latortue remporte le pari à Washington : la communauté internationale promet de fournir à Haïti une aide de 1 milliard 85 millions de dollars. Cette somme dépasse les 924 millions visés par l’équipe Latortue. L’assistance financière collectée au cours de la conférence s’ajoute aux 400 millions déjà disponibles pour la période de transition.

Le Premier Ministre Gérard Latortue promet, avec l’aide de la communauté internationale, de travailler en vue de mettre un terme à plusieurs décennies de corruption, de gabegies et de violence politique dans le pays.

De retour de la conférence de Washington, le Premier Ministre Gérard Latortue a déclaré qu’Haïti bénéficie une nouvelle fois de la confiance de la communauté internationale. Plusieurs projets, notamment dans les domaines de la santé, des communications et de l’énergie vont être réalisés au bénéfice des zones défavorisées, a-t-il annoncé.

L’aide octroyée à Haïti permettra au gouvernement de combattre les inégalités sociales, affirme le Premier Ministre qui annonce du même coup la création d’un comité de suivi chargé de prévenir d’éventuels détournements de l’aide à des fins auxquelles elle n’est pas destinée.

- Le représentant d’Haïti auprès de la Banque Interaméricaine de développement (BID), Ericq Pierre, annonce le déblocage prochain d’une première tranche de 15 millions de dollars de la BID de l’aide à Haïti.

- L’ambassadeur des États-unis à Port-au-Prince, James B. Foley, se dit impressionné par le degré de générosité manifestée à l’endroit d’Haïti. L’assistance à Haïti s’étend sur le long terme, ajoute-t-il.

- En fin de mission, l’ambassadeur du Canada en Haïti, Kenneth Cook, se félicite du travail effectué par son gouvernement dans le cadre de la Conférence de Washington.

- Satisfaction de l’OPL par rapport aux résultats de la conférence de Washington. Le coordonnateur de cette formation politique, Gérard Pierre Charles, appelle toutefois à la vigilance de tous les secteurs afin de faire échec à la corruption, pour éviter la répétition de ce qui s’est passé avec l’aide accordée à Haiti au retour d’Aristide en 1994.

- Le coordonnateur national du KONAKOM, le professeur Victor Benoit, se réjouit des résultats de la conférence internationale des donateurs à Washington tout en demandant aux divers secteurs de la vie nationale de s’unir pour combattre la corruption qui constitue un obstacle au développement.

- Visite officielle de solidarité et de travail du chef de l’Etat chilien en Haiti. Ricardo Lagos a rendu visite aux militaires chiliens déployés au Cap-Haïtien.

Au siège des Nations Unies à New York où il se trouvait avant d’entamer sa visite officielle à Port-au-Prince, M. Lagos a fait état de l’intention de son gouvernement d’augmenter de 150 le nombre des ingénieurs militaires chiliens en Haïti affectés à des tâches de reconstruction.

- Enquête sur l’assassinat du Directeur d’Air France en Haïti : Hans-Alain Théophilé, commanditaire présumé du meurtre, devrait comparaître ce jeudi par devant la justice, informe la Police Nationale d’Haïti.

- L’enquête sur la récente attaque contre des policiers à Port-au-Prince progresse, selon le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Léon Charles. Des 60 personnes arrêtées dans le cadre de cette affaire, vingt ont été retenues pour les besoins de l’investigation. Le responsable de la PNH annonce par ailleurs que des dispositions seront prises pour fournir aux policiers le matériel nécessaire à leur travail.

- Les activités toujours paralysées au niveau des douanes de Port-au-Prince. Les douaniers maintiennent leur mot d’ordre de grève pour exiger le départ du Directeur de l’Administration Générale des douanes, Edouard Vallès Jean Laurent. Une situation qui handicape les activités de nombreux commerçants.

- La direction départementale du Centre de la police annonce avoir repris le contrôle du Commissariat de police de Mirebalais suite à une action commando s’étant soldée par l’évasion de tous les prévenus placés en garde à vue.

Les militaires démobilisés de Mirebalais avaient abandonné lundi le commissariat de cette ville pour s’établir dans un local particulier.

- Une association estudiantine, la « Tribune des étudiants », a annoncé mercredi la relance de la mobilisation au sein de l’Université autour des thèmes autonomie et réforme de l’Université d’État.

- Une commission communale autoproclamée s’installe à la mairie de Petite Rivière de l’Artibonite. L’organisation à laquelle appartiennent les membres de ladite commission appellent le gouvernement à légaliser celle-ci au plus vite pour éviter tout dérapage.

- Fin mercredi du bac 1ère partie à la satisfaction des responsables du Ministère de l’Éducation Nationale.

La 2ème journée de la session ordinaire des examens du baccalauréat 1ère partie s’était déroulée mardi sans grands incidents d’après plusieurs responsables de siège et des candidats.

Des responsables de siège ont toutefois admis la possibilité d’erreurs et d’irrégularités, en particulier dans l’émission des fiches d’identification des candidats. Mais en ce qui concerne le déroulement des examens, aucun cas de fraude ou d’irrégularité grave n’a été relevé affirment ces responsables.

- Un jeune homme a été tué mardi par la police dans le quartier de La Savane, aux Cayes. Suite à cet incident, des barricades enflammées ont été dressées dans la zone et des véhicules de l’Etat ont été confisqués par des individus. Cette situation a paralysé le déroulement des examens du baccalauréat dans ce quartier.

- La mère d’un des 5 jeunes hommes abattus le 20 mars dernier par le gang dénommé « 5 pour l’enfer » a dénoncé mardi les menaces dont elle serait toujours l’objet de la part des bandits qui circulent dans la zone de Fort Touron ou elle réside.

- Un projet d’assistance aux enfants affectés par la violence des derniers événements démarre le mois prochain à l’initiative du Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et de nombreuses organisations et institutions locales. Ce projet sera effectif dans 5 des villes les plus touchés par les événements qui ont abouti au départ de Jean-Bertrand Aristide.