> Actualité > Dernières du 27 juillet 2004

Dernières du 27 juillet 2004

Publié le mardi 27 juillet 2004

- Extradition lundi aux Etats-Unis du trafiquant de drogue présumé Salim Jean Batrony, alias Johnny Batrony.

M. Batrony avait été arrêté le 31 mai 2002 par la police haïtienne en possession de 58 kilos de cocaïne. En janvier 2003, il a été libéré par le juge Josiard Agnant pour manque de preuve. Ce qui avait provoqué un tollé, des rumeurs faisant alors état d’un pot de vin de 300.000 dollars versé au magistrat. Face à ce scandale, le ministère de la justice avait dû procéder à la révocation du juge. Ce dernier a pourtant été réintégré à son poste en juin dernier à la grande stupéfaction de la Coalition Nationale pour les Droits des Haïtiens (NCHR) qui avait alors protesté contre cette décision dans un communiqué.

- Visite de solidarité avec le peuple haïtien ce mardi du Maire de New York, Michael Bloomberg.

Durant sa visite, M. Bloomberg s’entretiendra avec le président de la République, M. Boniface Alexandre et le premier ministre haïtien, M. Gérard Latortue. Il visitera plusieurs sites à la capitale y compris une école primaire et l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti.

- Vent de division au sein du Conseil Electoral Provisoire : le représentant des partis non alignés au sein de cette institution aurait exigé la démission du 9ème membre, Mme Josépha Gauthier, mise en cause en raison d’une interpellation pour une affaire de drogue sous le régime militaire de Prosper Avril.

Le représentant de la Convergence Démocratique au sein du Conseil, Rosemond Pradel, minimise l’importance de ce fait qui, dit-il, ne justifierait pas la mise à l’écart de Mme Gauthier du Conseil. Rosemond Pradel parle plutôt de choses bien plus graves, selon lui, telles des nominations illégales effectuées par certains membres du CEP.

- Echec de la réunion du lundi 26 juillet entre les douaniers de Port-au-Prince et les responsables du Ministère des Finances. Les douaniers décident de maintenir leur mot d’ordre de grève. Ils prévoient une réunion avec les autres employés de l’Administration Générale des Douanes à l’issue de laquelle ils décideront de la nouvelle stratégie à adopter dans le cadre de leur mouvement.

- L’organisation féministe Kay Fanm a remis lundi au Ministère du commerce une lettre accompagnée des dossiers de 484 petits commerçants victimes du récent incendie à la rue Bonne Foi. Le Directeur du Ministère du Commerce promet de venir en aide a ces petits commerçants.

Plusieurs centaines de petits commerçants venus soutenir la démarche de Kay Fanm, ont été brutalement repoussés par des policiers qui se trouvaient sur les lieux.

- La Commission Européenne lance ce mardi à Port-au-Prince un programme de microréalisation de 8 millions d’Euros équivalant à un montant de 9 millions 600 mille dollars américains financés par le Fond Européen de Développement.

- Importante manifestation à Boston ce dimanche 25 juillet 2004 tenue par des organisations de gauche en vue d’exiger au candidat démocrate John Kerry d’inclure dans son programme la désoccupation de l’Irak, de la Palestine et d’Haïti.

- L’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) invitée comme observateur au processus de nomination des candidats du Parti Démocrate aux Etats-Unis : dans une note de presse publiée ce lundi 26 juillet 2004, l’OPL fait part de l’invitation reçue par le professeur Gérard Pierre Charles, coordonnateur du parti, à prendre part à titre d’observateur au processus de nomination des candidats du Parti Démocrate à la présidence des Etats-Unis. Ce processus se déroule du 25 au 29 juillet 2004.

- La Police Nationale d’Haïti a confisqué plus d’une dizaine de véhicules appartenant au Sénat de la République. Cet acte est qualifié d’arbitraire par l’assistant chef de la logistique du Sénat, M. Arnel Bélizaire.

- Une délégation du Front National pour la Reconstruction d’Haïti en visite dans le département du Sud ce Dimanche 25 Juillet. Plus d’un millier de partisans ont accueilli le chef de ce parti, le commandant Guy Philippe. Ce dernier a critiqué les dirigeants passés et actuels du pays qui, dit-il, n’ont rien fait pour améliorer les conditions de vie de la population.

Le rassemblement a été perturbé par des coups de feu dont l’origine n’a pas pu être déterminée.