> Spécial > Le PRI (minoritaire) à la Chambre basse dénonce les manoeuvres du PSP (...)

Position du groupe PRI : Fidele à sa mission cardinale et patriotique d’œuvrer au renforcement des institutions républicaines, renouvelle son engagement à soutenir, par tous les moyens démocratiques, toutes les décisions conformes aux principes démocratiques que le Bureau de la Chambre des Députés aura prises

Le PRI (minoritaire) à la Chambre basse dénonce les manoeuvres du PSP (majorité presidentielle)en vue de renverser le président de cette dite Chambre Jean Tholbert Alexis qui a relevé la tete contre la vassalisation par l’ éxecutif du pouvoir législatif

Le groupe PRI précise qu’ il ne pardonne pas à ce Bureau d’avoir violé de manière flagrante le Règlement Intérieur dans la formation des commissions permanentes, au seul profit du groupe PSP.

Publié le vendredi 19 avril 2013

Position du groupe PRI de la Chambre des Députés
Le groupe Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI) prend acte de la position du bloc Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès (PSP) datée du 10 avril 2013, ainsi formulée :

« Suite aux incidents regrettables survenus à la Chambre Basse le jeudi 4 avril 2013, à l’occasion de la séance de questionnement du Gouvernement, le Premier ministre, SEM Laurent S. Lamothe, avait sollicité et obtenu du Bureau de la Chambre des Députés un report à la huitaine. A cette phase, le (PSP) bloc des Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès, tout en réitérant son appui au Gouvernement dans son ensemble et dans l’intérêt de maintenir le climat harmonieux et serein qui règne entre les pouvoirs exécutif et législatif, adopte ce qui suit :

L’ajournement de la séance prévue pour le jeudi 11 avril 2013, ce à l’effet de statuer définitivement sur le conflit dont s’agit. »

En conséquence, le groupe PRI porte à la connaissance de tous et toutes qu’il comprend très bien les manœuvres qui sous-tendent cette prise de position. En effet, le PRI est au courant des menées subversives d’une minuscule frange du bloc PSP visant à renverser prématurément le Bureau de la Chambre des Députés, en particulier le Président qui, à travers deux actes majeurs, s’est relevé la tête pour redresser la barque de la Chambre et ainsi arrêter le destructeur processus de vassalisation de cette institution qu’il a l’insigne honneur de diriger.

Les stratagèmes de cette faction du bloc PSP répondent bassement au choix des représentants du Parlement au CT-CEP en toute indépendance et à la mise à la porte de la Chambre des Députés du ministre Ralph Théano le 4 du mois courant ; lesquelles actions qui constituent, pour le Palais National et le Gouvernement Lamothe, des signes avant-coureurs d’une perte totale de mainmise sur une branche du Parlement qu’ils croyaient cyniquement avoir définitivement neutralisée.

Le groupe PRI, fidele à sa mission cardinale et patriotique d’œuvrer au renforcement des institutions républicaines, renouvelle son engagement à soutenir, par tous les moyens démocratiques, toutes les décisions conformes aux principes démocratiques que le Bureau de la Chambre des Députés aura prises

. D’autant que ce Bureau est constitutionnellement et règlementairement élu pour un an. Mais le groupe PRI ne pardonne pas à ce Bureau d’avoir violé de manière flagrante le Règlement Intérieur dans la formation des commissions permanentes, au seul profit du groupe PSP.

Par ailleurs, le groupe PRI, déterminé à marcher dans le sens positif de l’Histoire, fera une utilisation maximale et intelligente de ses ressources diverses et variées pour faire échec à tout ce qui est inacceptable qu’on s’aviserait de lui imposer au Parlement.

Dans cette perspective, le groupe PRI conseille à ses collègues de la majorité d’adopter plutôt une résolution les engageant à divorcer d’avec la politique de la chaise vide pour participer aux séances plénières en vue du vote des projets et propositions de loi en souffrance à la Chambre, au lieu de perdre naïvement leur temps à réitérer leur « appui au Gouvernement dans son ensemble » et à exhumer, en désespoir de cause, l’indigne dossier de Monsieur Ralph Théano, longtemps clos par la société haïtienne sur laquelle ce ministre a honteusement jeté l’anathème. Ainsi, ils montreront à la Nation qu’ils sont capables de faire un choix éclairé, positif et salutaire pour elle, et affirmeront de surcroît leur majorité.

De toute manière, le groupe PRI, loin de se laisser distraire par les provocations des uns et des autres, travaille sans relâche à la publication d’un Livre Blanc en août de cette année, et à la soumission à la Chambre des Députés, à la fin de ce mois, de plusieurs propositions de loi nécessaires à la renaissance du pays. Il s’évertue également à présenter sous peu au Gouvernement un document contenant des propositions à court, moyen et long termes tant pour le redressement de l’environnement que pour la relance de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, secteurs cruciaux pour la relance de l’économie nationale.

Fait à Port-au-Prince, le 15 avril 2013.

Pour le groupe PRI :

Sadrac Dieudonné Joseph W. Deshommes
Député Député
Président Secrétaire-administrateur