> Spécial > Quand le nouvel Ambassadeur Français Patrick Nicoloso célèbre le « 14 Juillet (...)

Haïti-France-Diplomatie

Quand le nouvel Ambassadeur Français Patrick Nicoloso célèbre le « 14 Juillet » à Port-au-Prince

Ils étaient plusieurs dizaines d’Haïtiens et de Français vivant en Haïti à assister ce Dimanche 14 juillet 2013, à l’hôtel Montana, à la commémoration du 224ème anniversaire de la prise de la Bastille. Outre l’Ambassadeur de France, le Président du Sénat, M. Simon Dieuseul Desras, le chancellier haïtien, M.Pierre Richard Casimir, ont dans leur discours respectif célébré l’amitié franco-haïtienne

Publié le lundi 15 juillet 2013

DISCOURS DE SON EMINENCE M. PATRICK NICOLOSO,
AMBASSADEUR DE FRANCE EN HAÏTI
PRONONCE A L’OCCASION DU 14 JUILLET 2013

Monsieur le Président du Sénat,
Monsieur le Président de la Chambre des députés,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, chers collègues,
Mes chers compatriotes,
Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Mon épouse et moi-même sommes très honorés de vous accueillir ce soir pour célébrer le 14 juillet . Trois semaines après notre arrivée en Haïti c’est une excellente occasion de faire
connaissance et nous sommes ravis de vous voir si nombreux. Toutefois, je vous prie par avance de bien vouloir me pardonner si je ne vous reconnais pas tous dès ce soir.

Mes collaborateurs en sont déjà informés, il se passera quelques mois avant que je n’arrive à mettre un nom sur toutes les têtes !

Pour l’instant l’heure est à la découverte d’Haïti et de ses habitants, riches par leur histoire et leur culture. Nous partageons d’ailleurs une part de cette histoire, vous avez joué votre rôle dans cette Révolution française que nous célébrons aujourd’hui. Nous avons également le
Français et le Créole en commun. Tout cela nous donne une compréhension naturelle entre nos deux cultures.

Haïti est un pays qui demande du temps et de la patience pour le comprendre. Mon épouse et moi prendrons ce temps, nous souhaitons rencontrer et échanger avec toutes et tous à travers le pays.

Monsieur le Président du Sénat,
Monsieur le Président de la Chambre des députés,

Chers Amis haïtiens,

Si nous souhaitons mieux vous connaître ce n’est pas pour tomber dans l’adage se blan ki deside, mais au contraire pour approfondir les liens forts qui nous unissent et pour accompagner Haïti sur le chemin du développement.Ce chemin, c’est Haïti qui doit en être l’auteur et le réalisateur. Je salue les efforts entrepris par le gouvernement et par tous les acteurs de la société civile en faveur du progrès et du
développement.

C’est pour répondre aux priorités haïtiennes que notre Ministre chargé de la coopération a signé, lors de sa visite ici en octobre, un plan d’action recentrant notre coopération sur 4 axes,
l’éducation et la culture, les infrastructures urbaines, le développement rural et l’aménagement du territoire, l’appui à la bonne gouvernance.
Cette reconstruction ne peut se faire, de notre point de vue de citoyens français de la vieille Europe, sans le déroulé d’élections libres, transparentes et inclusives. Loin de moi l’idée de tomber dans les messages entendus et réentendus, mais vous vous doutez bien que ce n’est pas le jour du 14 juillet, jour qui symbolise notre devise partagée « liberté, égalité,fraternité », que je vous dirai l’inverse !

Je veux croire que le pays qui a su barrer la route à Napoléon lorsque celui-ci a voulu remettre en cause l’acquis de la liberté, avant la grande Russie et sans l’aide de Général Hiver, saura préserver les acquis durement reconquis de sa démocratie.

En effet, en France, le 14 juillet est la célébration de la Fête de la Fédération, c’est-à-dire de cette entente retrouvée entre les Français. C’est aussi, de façon plus générale, le souvenir de ces grands Hommes, alliés au peuple français, qui ont su dessiner un chemin de progrès social pour notre pays. Et incorrigibles que nous sommes, nous ne pouvons souhaiter que cela pour Haïti !

Notre expérience commune de la Révolution et des décennies tumultueuses qui s’en sont suivies nous a montré que c’est un chemin long, semé d’embûches et parfois même difficile.

Plus de deux cents ans après, il nous reste encore de la route à parcourir, mais les idéaux qui ont porté nos révolutions sont toujours là. Et Haïti dispose d’un atout considérable pour le futur à construire : sa jeunesse qui ne demande, j’en suis convaincu, qu’à y participer !
De même, la France, ainsi que la communauté internationale, reste prête à accompagner ce cheminement.

Chers collègues de la communauté internationale,
L’union fait la force nous dit le drapeau d’Haïti et je sais que vous partagez cet objectif de travailler avec les Haïtiens. Je sais aussi que les idées françaises, lorsqu’elles sont bonnes et cela arrive parfois !, sont reprises par vous.Je prendrais pour seul exemple notre collaboration avec la Banque Interaméricaine de Développement dans le domaine des bassins versants. Cela fait plus de 25 ans que la France travaille dans ce domaine en Haïti. Nous avons commencé à Salagnac dans les Nippes.

Aujourd’hui, c’est 20 millions de dollars que la BID investit dans ce domaine à travers tout le pays en collaboration avec la France.
Je tenais simplement ce soir à nous souhaiter, chers Amis haïtiens et chers Amis de la communauté internationale, une fructueuse et sincère.

Mes chers compatriotes,

Je connais votre attachement à notre fête nationale, mais surtout je mesure petit à petit votre attachement à ce pays qui, paraît-il, vous met la main dessus progressivement et ne vous laisse plus repartir !
Grâce à votre présence et à votre engagement, les liens se font toujours plus étroits entre la France et Haïti.

Grâce à vous, la France en Haïti a de multiples visages
C’est l’éducation et la culture grâce à l’Institut Français en Haïti, aux 6 Alliances françaises de Cap Haïtien, Les Cayes, Jacmel, Jérémie, Gonaïves, Port-de-Paix, au lycée Alexandre Dumas, sans oublier le lycée de St Marc et le Centre Alcibiade de Pomeyrac.

C’est également un réseau de coopération porté par l’ambassade, l’agence française de développement mais aussi toutes les ONG et leurs personnels, ainsi que les régions et communes de France, nombreuses à entretenir des liens étroits avec les communes haïtiennes.

C’est aussi un réseau, certes trop petit mais ô combien dynamique, d’entreprises, dont certaines sont partenaires de cette soirée et que je souhaite plus particulièrement remercier :
Alstom, La Lyonnaise des Eaux, Total.

Beaucoup d’entre vous au sein de l’Ambassade quittent prochainement Haïti, avec regrets.

Je leur adresse mes voeux ici, comme je salue toute « l’équipe France » en Haïti. Mon épouse et moi, qui avons effectué cette migration diplomatique à contre-saison, avons à coeur de nous engager aux côtés de vous tous pour développer et enrichir la relation entre Haïti et la France.

A toutes et à tous, joyeux 14 juillet, vive la République, vive la France, vive Haïti, et vive l’amitié franco-haïtienne !