> Actualité > Un policier décédé après une nouvelle "longue marche" de Michel (...)

Haïti-Présidence-Décès

Un policier décédé après une nouvelle "longue marche" de Michel Martelly

Pris d’un grave malaise, Duffaut Jacques Junior, en tournée avec le chef de l’Etat dans le nord, n’a pas survécu, tout comme son collègue Frandieu Jean-Pierre, qui était décédé peu après un marathon présidentiel, en octobre 2012

Publié le mardi 23 juillet 2013

Un agent de la sécurité rapprochée du Président Michel Martelly, Duffaut Jacques Junior, 32 ans, est décédé tôt mardi matin à l’hôpital Justinien du Cap-Haïtien (environ 275 km au nord de Port-au-Prince) où il avait été admis d’’urgence la veille, à la suite d’un malaise alors qu’il accompagnait le chef de l’Etat dans un long parcours pédestre.

Joint par Radio Kiskeya, le directeur départemental du nord de la Police Nationale, le commissaire divisionnaire Kesnel Pierre, a indiqué qu’une chute spectaculaire de sa tension artérielle a été constatée au moment du décès de l’agent I de l’Unité de sécurité générale du Palais National (USGPN), membre de la 18e promotion de la PNH.

Pour sa part, la direction de l’hôpital Justinien a fait savoir qu’outre sa tension anormalement basse, Duffaut Jacques Junior souffrait de vomissements et de diarrhée sévère.

Le 1er octobre 2012, un autre membre de la sécurité présidentielle, Frandieu Jean-Pierre, avait succombé à un malaise cardiaque doublé d’une hémorragie massive dans les mêmes circonstances. Lui également avait ressenti un malaise au cours d’une manif improvisée longue d’une dizaine de kilomètres que Michel Martelly avait conduite sous un soleil de plomb, à son retour de New York. spp/Radio Kiskeya

À lire également :
Pour son retour, Michel Martelly prend la tête d’une foule - Article du Mardi 2 octobre 2012
La famille de Frandieu Jean-Pierre doute des causes du décès du policier - Article du Mardi 2 octobre 2012
Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul