> Actualité > Dernières du 3 août 2004

Dernières du 3 août 2004

Publié le mardi 3 août 2004

- Le représentant des partis non-alignés, Mr Patrick Féquière et celui de la cour de cassation au sein du CEP, Mr Gerson Richmé, ont justifié lundi les agissements de Mme Roselaure Julien en tant que Présidente du CEP. Ils affirment que toutes les révocations et les nominations entreprises par cette dernière sont conformes à son statut.

- Le Directeur de la NCHR, Pierre Espérance, a appelé lundi à la démission en bloc des membres du Conseil Electoral Provisoire. Pour lui, le comportement des membres de cette institution risque d’entraîner le pays dans une crise encore pire que celle provoquée par les élections de Mai 2000.

- Les négociations vont bon train entre le comité de crise de l’Administration Générale des Douanes et le bureau du Premier Ministre pour tenter de trouver une issue à la crise qui sévit dans cette institution. Des trois personnes désignées par ce comité, l’une d’entre elles sera nommée par le bureau du Premier Ministre comme Directeur Adjoint de l’Administration Générale des Douanes.

- Le Ministère de l’Education Nationale a annoncé lundi un programme d’aide à plus de 600 mille élèves de l’école fondamentale. Ce programme mis sur pied avec l’assistance financière de l’USAID et du Programme Alimentaire Mondial est également destiné à la reconstruction de plusieurs établissements scolaires.

- Des syndicats d’enseignants tels la CNEH, le CONEH, la FENATEC et le GIEL dressent un bilan négatif du déroulement des examens d’Etats pour l’année académique 2003-2004. Les membres de ces syndicats affirment avoir relevé de nombreuses irrégularités surtout en ce qui concerne le choix des surveillants et des superviseurs. Certains de ces derniers ont fait preuve, selon ces syndicats, d’une ignorance totale du domaine dans lequel ils étaient appelés à intervenir. Lors d’une rencontre avec la presse lundi, l’un des membres du Bureau exécutif de l’UNNOH, le professeur Wilson Dorlus, affirme avoir relevé, outre des erreurs dans la présentation des textes d’examens, 8 autres facteurs qui, d’après lui, seraient à l’origine de la mauvaise gestion de ces examens.

- Les autorités judiciaires de la ville de Petit Goâve ont entendu lundi le nommé Louis Avin, impliqué dans des actes répréhensibles contre la famille Dumont à Léogane. Le père Fritz Sauvagère, également impliqué, devrait être entendu par le tribunal le 9 Août prochain dans le cadre de cette affaire. Le commentateur sportif bien connu, Patrice Dumont, se réjouit de cette nouvelle étape franchie par la justice dans cette affaire.