> Actualité > Dernières du 5 août 2004

Dernières du 5 août 2004

Publié le jeudi 5 août 2004

- Nouvelle rencontre mercredi du Conseil Electoral Provisoire (CEP) avec le Comité de suivi de l’accord du 4 avril sur la transition politique. Selon des membres du Comité, dont le professeur Micha Gaillard du CONACOM, les perspectives d’une résolution de la crise au sein du CEP se précisent.

- Le conflit au sein du CEP n’affecte pas apparemment le personnel de soutien de cette institution. Plusieurs employés de cette catégorie du personnel de l’institution affirment continuer à exécuter normalement leurs tâches quotidiennes.

- Le Secrétaire Général de l’ONU, Koffi Annan, sollicite de l’Assemblée Générale des Nation Unies l’approbation d’un budget de 498 millions de dollars destinés au financement de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTHA) pour la période 2004/2005. La MINUSTHA fonctionne jusqu’à présent au moyen de fonds d’urgence.

- Les soldats canadiens de la MINUSTHA se préparent à quitter Haïti d’ici le mois d’août prochain. Le contingent canadien qui opérait aux Gonaïves commence à faire place aux militaires argentins récemment arrivés dans cette ville. Le porte-parole des militaires canadiens, le capitaine Shawn Courty, dresse un bilan positif de la participation des soldats canadiens à la MINUSTHA.

- Le porte-parole de la MINUSTHA, Toussaint Congo Doudou, estime jusqu’à présent sans fondement l’information selon laquelle plusieurs militaires du contingent argentin auraient été impliqués dans le viol d’une jeune gonaïvienne. Une responsable de la NCHR, Marie Yolaine Gilles, affirme de son côté qu’une enquête menée aux Gonaïves par cet organisme n’a pas pu établir le cas de viol relaté par certains médias.

- Des employés de la fonction publique ont reçu avec une certaine insatisfaction les augmentations de salaire effectuées ce mois de juillet 2004. Ces employés félicitent cependant l’Etat haïtien pour ce geste qui démontre, disent-ils, la volonté des dirigeants d’améliorer la situation économique en Haïti.

- Des chauffeurs assurant le trajet entre différentes villes de province dénoncent l’insécurité qui sévit sur les routes nationales. Les chauffeurs du circuit Hinche/Port-au-Prince en particulier, affirment qu’ils sont constamment rançonnés par des individus qu’ils croient être des policiers.

- Des membres d’organisations populaires des Cayes ont installé de manière symbolique une commission communale à la Mairie de cette ville ayant à sa tête Mr Rameau Rigobert, un ancien correspondant de Signal FM. Une décision prise par ces membres d’OP pour mettre fin, disent-ils, aux tergiversations de la primature concernant le choix d’un nouveau cartel municipal pour la ville des Cayes.