Dégoûté, un ex-soldat soutient que Martelly appuyait les militaires démobilisés

Publié le vendredi 25 mai 2012

Serge Réginald, un ancien sergent de l’armée qui se trouvait au camp de Lamentin, a qualifié vendredi de « trahison » l’attitude hostile affichée ces derniers jours par le gouvernement face à ses frères d’armes en laissant entendre que le Président Michel Martelly se serait personnellement impliqué dans leur mouvement.

Très amer contre le pouvoir en raison d’une cinquantaine d’arrestations opérées et de la reprise de plusieurs camps qu’occupaient de supposés militaires démobilisés, l’ex-enrôlé des FAd’H affirme, dans une interview à Radio Kiskeya, que le chef de l’Etat les avait portés à mobiliser et recruter beaucoup de jeunes dans la perspective de la reconstitution de l’armée. .

Rejetant en bloc les accusations dont font l’objet les détenus, Serge Réginald, qui dit n’être pas dans le maquis, soutient que les anciens militaires avaient reçu l’aide directe des autorités et la visite de ministres et secrétaires d’Etat, sans toutefois les identifier.
spp/Radio Kiskeya

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul