Port-au-Prince/Jacmel en 15 minutes par voie aérienne : une réalité depuis le week-end dernier

Publié le mercredi 2 février 2005

Lors du vol inaugural le samedi 29 janvier dernier, la compagnie régionale Tortug’Air au départ de Port-au-Prince a rallié Jacmel en 15 minutes et le retour à la capitale a été effectué en 12 petites minutes seulement. Vol très médiatisé où la désormais ex-ministre du commerce, de l’Industrie et du tourisme Mme Danielle St Lot était parmi les invités de marque de la compagnie à l’occasion de ce premier voyage.
Il faut dire que les dirigeants de cette nouvelle compagnie ont fait montre d’un grand sens de marketing en faisant coïncide ce vol inaugural avec le carnaval national de Jacmel, le plus important événement socioculturel du département du Sud-est, admet Nicolas Ntahiraja, vice président de la compagnie au journal Le Nouvelliste.

En s’attaquant au marché jacmélien, les stratèges de Tortug’Air espèrent conquérir une clientèle aisée ( résidents du Sud-est, ONG, gens d’affaires, touristes.) qui optera pour cette alternative qui leur fera gagner du temps et évitera ainsi le stress du sempiternel embouteillage de Carrefour ainsi que l’insécurité sporadique de Martissant, voir même les dangers de la dégradation accélérée de certaines parties de la Route de l’Amitié.
Tel est le pari de ce nouvel opérateur dans le domaine de l’aviation civile haïtienne, qui mise sur un véritable boom dans ce secteur, selon ce qu’a déclaré Olivier Jean, PDG de cette compagnie aérienne à notre confrère Le Nouvelliste.

L’insécurité grandissante qui n’épargne aucune région du pays, ajoutée au très mauvais état du réseau routier haïtien favorisent le développement du trafic aérien régional et interrégional en Haïti actuellement. En effet, on observe depuis quelque temps le délaissement progressif du transport routier par de nombreux voyageurs au profit des vols régionaux plus sûrs et plus rapides. La même tendance est observée chez beaucoup d’haïtiens de la diaspora issus des régions desservies par ces compagnies aériennes régionales( Nord, Nord-ouest, Grande Anse). Ils ne sortent même plus de l’aéroport international, ils ne font que transiter vers l’aérogare Guy Malary d’où partent les vols régionaux.

Tortug’Air, qui utilise un LET-410 UVPE de fabrication Tchèque d’une capacité de 19 places, dessert Jacmel 3 fois par semaine, lundi mercredi et samedi.

L’aviation civile haïtienne semble avoir de beaux jours devant elle…