> Actualité > 14e anniversaire de l’assassinat de Me Guy Malary

Haïti-Politique-Crime-Anniversaire

14e anniversaire de l’assassinat de Me Guy Malary

Le ministre de la justice tombait le 14 octobre 1993 sous une pluie de balles au moment où il s’apprêtait à faire de l’armée et de la police deux institutions distinctes, au grand mécontentement des putschistes

Publié le dimanche 14 octobre 2007

Ce dimanche ramenait le 14e anniversaire de l’assassinat de Me François Guy Malary, ministre de la justice du gouvernement constitutionnel du Premier ministre Robert Malval, tué dans un attentat spectaculaire en plein jour, le 14 octobre 1993, au plus fort de la folie meurtrière des tenants du coup d’Etat de 1991.

Le cortège de Malary, qui venait à peine de quitter le ministère de la justice, fut mitraillé par un commando à hauteur de l’église du Sacré-Coeur de Turgeau. Le ministre mourut sur-le-champ en compagnie de son chauffeur et de son garde du corps.

Au moment où fut commis ce triple meurtre, Me Guy Malary s’évertuait à mettre en branle le processus visant à séparer l’armée de la police, au grand dam de la hiérarchie militaire farouchement opposée à ce projet qui avait l’aval du Président alors en exil, Jean-Bertrand Aristide.

Un procès bâclé ayant tourné à l’échec n’a jamais permis de fixer les responsabilités dans la mort du ministre Malary, victime d’une violence d’Etat cruelle. Comme le militant politique et homme d’affaires Antoine Izméry, exécuté un mois auparavant, le 11 septembre 1993, presqu’au même endroit. spp/Radio Kiskeya

Liliane Pierre-Paul éléments Aller à la galerie de Liliane Pierre-Paul